Israël confirme la vaccination des Palestiniens avec un permis de travail
Rechercher

Israël confirme la vaccination des Palestiniens avec un permis de travail

L'opération débutera dans les "prochains jours" à des points d'entrée de la Cisjordanie à Israël et dans des "zones industrielles" dans les implantations israéliennes

Les forces de sécurité palestiniennes portant des masques bloquent l'entrée de la ville de Bethléem en Cisjordanie, le 8 mars 2020. (Wisam Hashlamoun/Flash90)
Les forces de sécurité palestiniennes portant des masques bloquent l'entrée de la ville de Bethléem en Cisjordanie, le 8 mars 2020. (Wisam Hashlamoun/Flash90)

Israël va vacciner des dizaines de milliers de Palestiniens ayant un permis pour travailler en territoire israélien ou dans les implantations de Cisjordanie, ont confirmé dimanche les autorités israéliennes.

L’Autorité palestinienne (AP) de Mahmoud Abbas avait annoncé le 19 février dernier un accord avec Israël pour vacciner contre le Covid-19 quelque 100 000 Palestiniens travaillant en territoire israélien, où est menée une vaste et intense campagne de vaccination.

Si les autorités israéliennes avaient fait état des pourparlers à ce sujet avec les Palestiniens, elles n’avaient toutefois pas confirmé le lancement d’une telle campagne de vaccination pour les travailleurs palestiniens.

Or dimanche, « l’échelon politique a approuvé (…) la tenue d’une campagne de vaccination pour les travailleurs palestiniens ayant un permis de travail pour Israël et les communautés en Judée et Samarie », a indiqué dans un message aux médias le Cogat, l’organe du ministère de la Défense qui supervise les activités civiles dans les Territoires palestiniens.

Cette campagne de vaccination, menée notamment par le Cogat et le ministère israélien de la Santé, débutera dans les « prochains jours » à des points d’entrée de la Cisjordanie à Israël et dans des « zones industrielles » dans les implantations israéliennes, a ajouté le Cogat, précisant que les travailleurs palestiniens allaient recevoir des doses de vaccins Moderna.

Plus de 4,65 millions d’Israéliens (50 % de la population) ont reçu au moins une première dose depuis le lancement, le 19 décembre dernier, d’une campagne de vaccination à la faveur d’un accord avec le laboratoire Pfizer, qui approvisionne rapidement le pays en échange de données biomédicales sur l’effet du vaccin.

Les Palestiniens ont reçu un peu plus de 30 000 doses de vaccins, dont 2 000 d’Israël qui s’est engagé à lui en fournir 5 000. Et la ministre palestinienne de la Santé, Mai al-Kaila, a alerté ces derniers jours sur une situation épidémiologique « très inquiétante » en Cisjordanie en raison d’une recrudescence du nombre de cas chez les jeunes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...