Israël devrait commencer ses travaux sur les barrières anti-tunnels de Gaza
Rechercher

Israël devrait commencer ses travaux sur les barrières anti-tunnels de Gaza

L’armée se prépare contre les tentatives du Hamas de perturber la construction, qui devrait durer 1 an et coûtera 3 milliards de shekels, selon les médias

L'ambassadrice des États-Unis à l'ONU Nikki Haley visite un tunnel terroriste construit par le Hamas à la frontière d'Israël avec la bande de Gaza, le 8 juin 2017 (Crédit : Matty Stern / Ambassade des États-Unis, Tel Aviv)
L'ambassadrice des États-Unis à l'ONU Nikki Haley visite un tunnel terroriste construit par le Hamas à la frontière d'Israël avec la bande de Gaza, le 8 juin 2017 (Crédit : Matty Stern / Ambassade des États-Unis, Tel Aviv)

Israël devrait commencer à travailler sur une barrière conçue pour empêcher le groupe terroriste du Hamas de creuser des tunnels d’attaque transfrontaliers qui vont de Gaza vers Israël.

Des centaines de foreurs et d’autres engins ont été apportées à la frontière avec la bande de Gaza, où les travaux débuteront dans environ trois semaines, a annoncé jeudi la Deuxième chaîne.

L’armée israélienne s’attend à ce que le Hamas tente d’empêcher que la barrière ne soit construite en employant diverses tactiques pour perturber la construction, qui devrait prendre un an, a précisé le reportage.

Certains ont critiqué la barrière, qui coûtera quelque trois milliards de shekels, qui estiment-ils, n’est pas nécessaire.

L’armée utilise également d’autres techniques pour faire face à la menace des tunnels, qui ont été utilisés par le Hamas pour attaquer les positions israéliennes à plusieurs reprises pendant la guerre dans la bande de Gaza en 2014. Israël a détruit une douzaine de ces systèmes souterrains au cours de l’opération.

Plusieurs unités se sont spécialisées dans la lutte contre les combattants dans les tunnels.

Sur cette photo d'illustration du 10 février 2016, des soldats israéliens surveillent une machine permettant de creuser des trous dans le sol côté israélien de la frontière avec la bande de Gaza pour détecter des tunnels utilisés par des groupes terroristes palestiniens qui prévoient d'attaquer Israël. (Crédit : Menahem Kahana/AFP)
Sur cette photo d’illustration du 10 février 2016, des soldats israéliens surveillent une machine permettant de creuser des trous dans le sol côté israélien de la frontière avec la bande de Gaza pour détecter des tunnels utilisés par des groupes terroristes palestiniens qui prévoient d’attaquer Israël. (Crédit : Menahem Kahana/AFP)

En septembre dernier, un responsable militaire israélien a déclaré qu’une barrière souterraine à la frontière avec Gaza pourrait être complétée en quelques mois.

Jeudi, l’ambassadrice des États-Unis aux Nations unies Nikki Haley s’est rendue dans le sud et a été dans un tunnel d’attaque creusé par le Hamas près du kibboutz Ein Hashlosha.

Elle a également rendu visite aux habitants du kibboutz Nahal Oz, qui ont souffert des attaques du Hamas pendant la guerre, et s’est rendue au passage frontalier de Kerem Shalom, le passage principal par lequel les marchandises sont transférées d’Israël vers la bande de Gaza.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...