Israël expédie la deuxième des deux batteries Dôme de Fer aux États-Unis
Rechercher

Israël expédie la deuxième des deux batteries Dôme de Fer aux États-Unis

Le ministère de la Défense a affirmé que le premier système de défense antimissile, livré en septembre, était déjà utilisé par l'armée américaine

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Une batterie de défense antimissile Dôme de Fer chargée sur un navire pour être livrée aux États-Unis, en janvier 2021. (Crédit : Ministère de la Défense)
Une batterie de défense antimissile Dôme de Fer chargée sur un navire pour être livrée aux États-Unis, en janvier 2021. (Crédit : Ministère de la Défense)

Israël a expédié le deuxième des deux systèmes de défense antimissile Dôme de Fer à l’armée américaine ce week-end, dans l’espoir de vendre davantage de batteries aux Américains dans le futur, a annoncé dimanche le ministère de la Défense.

« Je suis convaincu que le système aidera l’armée américaine à protéger les troupes américaines contre les menaces balistiques, aéroportées et en développement dans les zones où les troupes américaines sont déployées dans leurs diverses missions », a déclaré le ministre de la Défense Benny Gantz dans un communiqué.

En août 2019, les États-Unis avaient acheté deux batteries de défense antimissile Dôme de Fer pour défendre les troupes américaines contre les attaques aéroportées. Chacune de ces batteries comprennent des lanceurs et des missiles fabriqués par Rafael Advanced Systems Ltd., un réseau-radar fabriqué par l’entrepreneur de défense ELTA et un centre de commande et de contrôle développé par la firme mPrest.

La première batterie a été livrée en septembre et « faisait déjà l’objet d’un processus de mise en œuvre aux États-Unis », a déclaré le ministère israélien de la Défense.

La deuxième batterie a été chargée sur un navire ce week-end pour être livrée aux États-Unis, a déclaré le ministère, diffusant des séquences vidéo durant le chargement de camions qui composent le système.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...