Israël fait avancer les plans pour 1 500 logements en Cisjordanie
Rechercher

Israël fait avancer les plans pour 1 500 logements en Cisjordanie

La plupart des logements approuvés se trouvent dans des implantations déjà existantes, et 102 sont réservés à une nouvelle implantation, la première depuis 25 ans

Deux immeubles de 24 logements en construction dans l'implantation de Beit El, près de Ramallah, en Cisjordanie, le 28 juillet 2015. (Crédit : Flash90)
Deux immeubles de 24 logements en construction dans l'implantation de Beit El, près de Ramallah, en Cisjordanie, le 28 juillet 2015. (Crédit : Flash90)

Israël a décidé mardi de faire avancer les projets pour la construction de 1 500 nouveaux logements en Cisjordanie et pour la création de la première implantation impulsée par un gouvernement israélien depuis 25 ans, a annoncé l’association La Paix Maintenant.

Cette décision est prise en pleine période anniversaire de la guerre des Six Jours, pendant laquelle la Cisjordanie a été conquise à la Jordanie.

La Paix Maintenant, organisation israélienne qui a rendu publique la décision prise mardi, a indiqué que la même commission relevant du ministère de la Défense devait se prononcer à nouveau mercredi sur un millier de logements supplémentaires.

La très grande majorité des 1 500 nouveaux logements auxquels la commission a donné mardi un feu vert intermédiaire en attendant une approbation définitive au terme des différentes procédures seront construits dans des implantations existantes ou existent déjà, mais sont rétroactivement « légalisés » au regard du droit israélien, a indiqué l’association.

Démantèlement par le ministère de la Défense de l'avant-poste illégal d'Amona, dans le centre de la Cisjordanie, le 6 février 2017. (Crédit : conseil d'Amona)
Démantèlement par le ministère de la Défense de l’avant-poste illégal d’Amona, dans le centre de la Cisjordanie, le 6 février 2017. (Crédit : conseil d’Amona)

En revanche, 102 des 1 500 logements constitueraient la première implantation nouvelle mise en œuvre par un gouvernement israélien depuis 1992, appelée Amichai, a dit La Paix Maintenant dans un communiqué.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu avait promis la construction d’une nouvelle implantation pour les familles évacuées de l’avant-poste d’Amona en février.

Les autorités israéliennes n’ont pas répondu aux demandes de commentaires sur ces projets, qui montrent, selon La Paix Maintenant, qu’une « solution à deux états n’est pas au programme [de Netanyahu]. »

« En promouvant la mise en place de la première nouvelle colonie depuis 25 ans, ainsi que de milliers de logements supplémentaires, les actions de Netanyahu parlent plus fort que ses paroles vides sur la paix », a ajouté l’association.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...