Israël en guerre - Jour 143

Rechercher

Israël frappe des cibles terroristes au Liban ; alertes aux roquettes et drones dans le nord

3 alertes d'infiltration de drones ont retenti près de la frontière, Tsahal affirmant avoir intercepté deux cibles suspectes ; des chars et de l'artillerie frappent le Sud-Liban

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des volutes de fumée suite à un bombardement israélien autour du village d'Aita al-Shaab dans le sud du Liban, sur une photo prise du côté israélien de la frontière avec le Liban le 18 décembre 2023. (Crédit : Jalaa Marey/AFP)
Des volutes de fumée suite à un bombardement israélien autour du village d'Aita al-Shaab dans le sud du Liban, sur une photo prise du côté israélien de la frontière avec le Liban le 18 décembre 2023. (Crédit : Jalaa Marey/AFP)

Des sirènes de roquettes et d’infiltrations de drones ont retenti dans les communautés du nord d’Israël tout au long de l’après-midi de mardi, alors que l’armée israélienne a frappé plusieurs cibles et cellules terroristes au Liban et que les affrontements le long de la frontière nord se poursuivaient.

Les alertes signalant de possibles infiltrations par des drones ont retenti trois fois, Tsahal précisant que deux cibles suspectes ont été interceptées par l’armée de l’air israélienne.

L’armée n’a pas publié d’informations sur d’éventuelles victimes.

Tsahal a indiqué avoir mené des frappes aériennes contre de multiples cibles du groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah, notamment une cellule de terroristes, des postes, des caches d’armes, etc. Des chars ont également bombardé un site du Hezbollah dans le sud du Liban, et l’artillerie a bombardé une zone à la frontière près de Yiron pour « éliminer une menace ».

Des tirs d’artillerie ont été effectués dans plusieurs autres cas, notamment en riposte à des tirs de roquettes.

Le Hezbollah a envoyé plusieurs drones chargés d’explosifs au-delà de la frontière, mais il y a également eu plusieurs fausses alertes. Le groupe terroriste chiite libanais a également mené des dizaines de tirs de missiles et de roquettes au cours des dernières semaines.

Lundi, des avions de guerre israéliens ont également mené des frappes contre plusieurs sites du Hezbollah dans le sud du Liban en réponse à des attaques à la frontière, tandis que les sirènes d’alerte aux roquettes et aux drones retentissaient dans les villes du nord d’Israël.

Une vidéo circulant sur les réseaux sociaux semble montrer une frappe aérienne de Tsahal au Sud-Liban près d’un enterrement d’un membre du Hezbollah tué.

Le groupe terroriste chiite libanais a réagi à l’incident en menaçant que toute attaque israélienne contre des civils « serait réciproque ».

Israël a prévenu qu’il ne tolérerait plus la présence du groupe terroriste le long de la frontière nord après le massacre perpétré par le Hamas le 7 octobre, au cours duquel des milliers de terroristes ont fait irruption en Israël depuis Gaza, tuant 1 200 personnes et en enlevant plus de 240 – pour la plupart des civils.

Depuis cette date, le Hezbollah a attaqué presque quotidiennement des communautés israéliennes et des postes militaires le long de la frontière, le groupe terroriste affirmant qu’il le fait pour soutenir Gaza dans le cadre de la guerre qui s’y déroule.

Jusqu’à présent, les affrontements à la frontière ont coûté la vie à quatre civils israéliens, ainsi qu’à sept soldats israéliens. Il y a également eu plusieurs attaques de roquettes depuis la Syrie, mais aucune n’a fait de blessé.

Côté libanais, plus de 120 personnes ont été tuées. Le bilan inclut 111 membres du Hezbollah, certains d’entre eux étant décédés en Syrie, 16 terroristes palestiniens, un soldat libanais et au moins 17 civils, dont trois journalistes.

Depuis le 7 octobre, le contrôle du trafic aérien de l’armée de l’air israélienne a identifié et déjoué plus de 100 menaces aériennes, dont des drones et des missiles de croisière, selon les données de Tsahal publiées lundi.

L’armée a indiqué que les menaces avaient été neutralisées à l’aide d’avions de chasse et d’autres moyens de défense aérienne, tout en publiant des images montrant certaines de ces interceptions.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.