Israël : le renvoi du chef de l’UNRWA prouve que l’agence doit être fermée
Rechercher

Israël : le renvoi du chef de l’UNRWA prouve que l’agence doit être fermée

Le commissaire général de l'agence de l'ONU Pierre Krahenbuhl a été mis en retrait suite à une enquête le concernant d'abus de pouvoir

Pierre Krahenbuhl, chef de l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens (UNRWA), s'exprime lors d'une conférence de presse à Gaza ville le 23 mai 2019. (MOHAMMED ABED / AFP)
Pierre Krahenbuhl, chef de l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens (UNRWA), s'exprime lors d'une conférence de presse à Gaza ville le 23 mai 2019. (MOHAMMED ABED / AFP)

L’ambassadeur d’Israël auprès de l’ONU, Danny Danon, demande la fermeture de l’agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens suite à l’annonce du retrait du chef de cette agence pour cause de mauvaise conduite dans une enquête.

Le scandale qui touche l’agence « montre qu’il n’y a pas d’autre solution que de la fermer », a déclaré Danny Danon.

« Quiconque a utilisé l’argent du monde pour son profit personnel en incitant contre Israël doit être renvoyé. »

L’agence, connue sous le nom d’UNRWA, a déclaré plus tôt qu’une enquête sur les allégations d’abus de pouvoir parmi les cadres supérieurs « concerne spécifiquement le commissaire général » Pierre Krahenbuhl. Aucun autre détail n’a été fourni.

Israël reproche à l’agence d’être corrompue et politisée.

Le modèle de l’Unrwa « n’est pas durable », a affirmé mercredi Israël. « La communauté internationale doit trouver un nouveau modèle pour fournir une aide humanitaire à ceux qui en ont vraiment besoin » et en finir avec cette idée « futile d’un retour des réfugiés », a indiqué dans un communiqué son ministère des Affaires étrangères.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...