Israël pourrait laisser tous les citoyens rentrer chez eux en avion pour voter
Rechercher

Israël pourrait laisser tous les citoyens rentrer chez eux en avion pour voter

Regev dit que le gouvernement supprimera les autorisations pour les Israéliens qui veulent sortir ou rentrer, ce qui, selon certains, est politiquement influencé, non démocratique

L'aéroport Ben Gurion quasiment vide, le 26 janvier 2021. (AP Photo/Oded Balilty)
L'aéroport Ben Gurion quasiment vide, le 26 janvier 2021. (AP Photo/Oded Balilty)

La ministre des Transports Miri Regev (Likud) a déclaré dimanche que son ministère proposerait au cabinet un plan selon lequel tous les Israéliens de l’étranger seraient autorisés à rentrer en Israël pour voter lors des élections du mois prochain.

Mme Regev a déclaré que l’entrée sera accordée sans l’exigence d’une autorisation du controversé comité des exemptions, qui, selon les politiciens de l’opposition, a été utilisé par le Premier ministre Benjamin Netanyahu pour permettre uniquement aux électeurs potentiels de droite de rentrer dans le pays avant les élections du 23 mars. Regev nie cette allégation.

La ministre a déclaré aux journalistes lors d’une conférence de presse que le ministère de la Santé devrait examiner si les hôtels gérés par l’État pour le coronavirus seraient utilisés pour la quarantaine ou si les voyageurs seraient autorisés à s’isoler chez eux, peut-être en utilisant des bracelets électroniques pour surveiller leur localisation.

En outre, Mme Regev a déclaré que la police israélienne devrait renforcer l’application des restrictions sur ceux qui rentrent au pays.

La ministre des Transports Miri Regev visite un nouveau laboratoire du coronavirus à l’aéroport international Ben-Gurion, près de Tel Aviv, le 9 novembre 2020. (Crédit : Yossi Aloni/Flash90)

Selon la Treizième chaîne, environ 40 000 Israéliens envisageraient de rentrer au pays – 25 000 d’entre eux pour voter et 15 000 autres qui ont soumis des demandes au comité, dont beaucoup sont bloqués à l’étranger.

Le média a déclaré que l’obligation de permis pour quitter Israël sera également supprimée.

Mme Regev a précisé que le système du comité ne serait pas annulé immédiatement et que les fonctionnaires avaient accepté la demande de Benny Gantz, le ministre de la Défense et de la Justice, de nommer un fonctionnaire de la Justice pour participer aux délibérations du panel.

Gantz a fait cette demande suite à de nombreuses critiques après qu’un reportage télévisé de la semaine dernière a affirmé que la grande majorité des Israéliens approuvés par le comité pour entrer dans le pays étaient ultra-orthodoxes, alors que de nombreuses personnes laïques étaient refusées.

Les ministres discuteront de tous les éléments de la proposition lors d’une réunion du cabinet Corona, mardi.

Hier, le député français Meyer Habib, qui avait annoncé la semaine dernière une reprise des vols entre Paris et Tel Aviv, a écrit à Miri Regev afin de mettre en place au plus vite ces vols, des Israéliens étant toujours bloqués en France – avec pour seule option de passer par Francfort pour rentrer dans le pays.

OUVERTURE DE LA LIGNE PARIS-TEL-AVIV- TEL-AVIV/PARIS, AUTORISATIONS SPECIALES : MA LETTRE A MIRI REGEV ! IL Y URGENCE, CA SUFFIT !

Posted by Meyer Habib on Sunday, February 28, 2021

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...