Israël se fige en hommage aux 6 millions de morts de la Shoah
Rechercher

Israël se fige en hommage aux 6 millions de morts de la Shoah

Le retentissement des sirènes pendant deux minutes marque l'arrêt du pays en amont des cérémonies de commémoration qui célébreront Yom HaShoah

  • Jérusalem à l'arrêt pendant les deux minutes de la sirène d'hommage aux victimes et aux survivants de la Shoah, pour Yom HaShoah, le 24 avril 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
    Jérusalem à l'arrêt pendant les deux minutes de la sirène d'hommage aux victimes et aux survivants de la Shoah, pour Yom HaShoah, le 24 avril 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
  • Jérusalem à l'arrêt pendant les deux minutes de la sirène d'hommage aux victimes et aux survivants de la Shoah, pour Yom HaShoah, le 24 avril 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
    Jérusalem à l'arrêt pendant les deux minutes de la sirène d'hommage aux victimes et aux survivants de la Shoah, pour Yom HaShoah, le 24 avril 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
  • Jérusalem à l'arrêt pendant les deux minutes de la sirène d'hommage aux victimes et aux survivants de la Shoah, pour Yom HaShoah, le 24 avril 2017. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)
    Jérusalem à l'arrêt pendant les deux minutes de la sirène d'hommage aux victimes et aux survivants de la Shoah, pour Yom HaShoah, le 24 avril 2017. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)
  • Jérusalem à l'arrêt pendant les deux minutes de la sirène d'hommage aux victimes et aux survivants de la Shoah, pour Yom HaShoah, le 24 avril 2017. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)
    Jérusalem à l'arrêt pendant les deux minutes de la sirène d'hommage aux victimes et aux survivants de la Shoah, pour Yom HaShoah, le 24 avril 2017. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)
  • Le mur Occidental de Jérusalem à l'arrêt pendant les deux minutes de la sirène d'hommage aux victimes et aux survivants de la Shoah, pour Yom HaShoah, le 24 avril 2017. (Crédit : Lior Mizrahi/Flash90)
    Le mur Occidental de Jérusalem à l'arrêt pendant les deux minutes de la sirène d'hommage aux victimes et aux survivants de la Shoah, pour Yom HaShoah, le 24 avril 2017. (Crédit : Lior Mizrahi/Flash90)
  • Le mur Occidental de Jérusalem à l'arrêt pendant les deux minutes de la sirène d'hommage aux victimes et aux survivants de la Shoah, pour Yom HaShoah, le 24 avril 2017. (Crédit : Thomas Coex/AFP)
    Le mur Occidental de Jérusalem à l'arrêt pendant les deux minutes de la sirène d'hommage aux victimes et aux survivants de la Shoah, pour Yom HaShoah, le 24 avril 2017. (Crédit : Thomas Coex/AFP)

Les Israéliens à travers tout le pays ont cessé leurs activités pendant deux minutes dans la matinée de lundi, à la mémoire des six millions de Juifs qui ont été assassinés en Europe sous le régime nazi, alors que le son des sirènes a transpercé le ciel bleu à l’occasion de la célébration annuelle de Yom HaShoah.

Le retentissement des sirènes a été suivi par des cérémonies organisées dans les écoles, dans les lieux du souvenir et ailleurs, rendant hommage à ceux qui ont perdu la vie durant la tragédie ainsi qu’aux survivants de l’Holocauste.

L’événement de commémoration principal du pays a eu lieu immédiatement après le cri des sirènes au mémorial et au musée de l’Holocauste de Yad Vashem à Jérusalem, où les dignitaires déposent des couronnes à proximité d’un monument qui commémore le soulèvement du ghetto de Varsovie en 1943.

Parmi ces personnalités, le président Reuven Rivlin, le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le président de la Knesset Yuli Edelstein.

La thème de la commémoration cette année est « Retrouver leurs identités : la destinée individuelle durant l’Holocauste », a annoncé Yad Vashem avant Yom HaShoah.

A 11 heures du matin, la Knesset devrait célébrer la journée par une cérémonie intitulée « A toute personne appartient un nom », au cours de laquelle les législateurs vont réciter le nom des victimes des nazis pendant presque deux heures.

Le nom de cette cérémonie provient d’un célèbre poème écrit par l’israélienne Zelda Schneersohn Mishkovsky (souvent appelée uniquement par son prénom). La version musicale, souvent jouée lors des cérémonies du souvenir, répète que : « A chaque personne appartient un nom donné par… sa mère et son père », « leurs péchés », « leurs amours », et « leur mort ».

Des décennies après la libération des camps nazis, Yom HaShoah continue à être célébré avec solennité en Israël. Les restaurants, les boutiques et les centres de loisirs sont fermés et des films et documentaires sur le thème de la Shoah sont diffusés à la télévision et à la radio.

Toutes les chaînes de radio et de télévision israéliennes diffusent depuis dimanche soir des témoignages, des documentaires et des films uniquement consacrés au génocide.

La majorité des écoles et de nombreuses écoles maternelles organisent des assemblées officielles où les élèves rendent hommage aux défunts et écoutent les récits racontés par les rescapés.

A 13h30 heure locales, des milliers de personnes devraient participer à la Marche des Vivants en Pologne, et défiler le long des trois kilomètres de rails qui séparent le camp d’Auschwitz de celui de Birkenau.

Edward Mossberg (à droite), survivant de la Shoah, et d'autres participent à la "Marche des Vivants", organisée chaque année sur les restes du camp de la mort nazi d'Auschwitz-Birkenau, à Brzezinka (Birkenau), près d'Oswiecim (Auschwitz), en Pologne, le 5 mai 2016. (Crédit : Wojtek Radwanski/AFP)
Edward Mossberg (à droite), survivant de la Shoah, et d’autres participent à la « Marche des Vivants », organisée chaque année sur les restes du camp de la mort nazi d’Auschwitz-Birkenau, à Brzezinka (Birkenau), près d’Oswiecim (Auschwitz), en Pologne, le 5 mai 2016. (Crédit : Wojtek Radwanski/AFP)

Les conditions de vie précaire de nombreux survivants vivant en Israël ont tenu une large place dans les commentaires des médias.

Plus de 213 000 rescapés de la Shoah vivent en Israël en 2017, dont une grande partie vit en dessous du seuil de pauvreté, selon les organisations d’aide aux rescapés.

La présidente de la Cour Suprême, Miriam Naor, le ministre de l’Education, Naftali Bennett, et la ministre de la Justice Ayelet Shaked accompagneront une délégation de responsables israéliens et d’étudiants juifs venus du monde entier lors de cette manifestation annuelle.

Les cérémonies de Yom HaShoah ont commencé à Yad Vashem dans la soirée de dimanche, avec six survivants qui ont allumé des torches – une pour chaque million de Juifs massacrés. Moshe Ha-Elion, Moshe Jakubowitz, Jeannine Sebbane-Bouhanna, Moshe Porat, Max Privler et Elka Abramovitz ont été choisis pour allumer ces flambeaux symboliques cette année.

Durant la cérémonie, Rivlin a dit que les survivants de l’Holocauste avaient légué un message solennel au monde : celui que les êtres humains doivent préserver leur humanité même face aux plus grandes atrocités.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...