Israël va refuser 2 M $ à l’ONU après les résolutions du Conseil des droits de l’Homme
Rechercher

Israël va refuser 2 M $ à l’ONU après les résolutions du Conseil des droits de l’Homme

Les fonds seront attribués à Mashav et investis dans les pays en voie de développement qui soutiennent Israël sur la scène internationale

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu pendant la réunion des députés du Likud, à la Knesset, le 2 janvier 2017. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu pendant la réunion des députés du Likud, à la Knesset, le 2 janvier 2017. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a ordonné mercredi au ministère des Affaires étrangères de retirer deux millions de dollars (7,24 millions de shekels) à sa contribution annuelle aux Nations unies, pour protester contre la récente adoption de cinq résolutions critiquant Israël par le Conseil des droits de l’Homme.

Israël n’a cessé de dénoncer le Conseil depuis des années à la suite d’une série de votes et de rapports critiques sur la politique israélienne.

Un Rapporteur spécial de l’ONU avait accusé la semaine dernière devant ce Conseil Israël « d’assujettir » les Palestiniens et d’avoir intensifié la répression à l’encontre des défenseurs des droits de l’Homme.

Israël est le seul pays au monde qui est à l’ordre du jour de chaque session du Conseil (trois fois par an).

Le Conseil des droits de l'Homme des Nations unies, à Genève, en mai 2013. Illustration. (Crédit : Jean-Marc Ferré/Nations unies)
Le Conseil des droits de l’Homme des Nations unies, à Genève, en mai 2013. Illustration. (Crédit : Jean-Marc Ferré/Nations unies)

L’Etat hébreu et son principal allié, les Etats-Unis, ont dénoncé à de multiples reprises cet « agenda biaisé » du Conseil, boycottant les débats.

Un communiqué du ministère précisait que les fonds seraient attribués à Mashav, l’agence israélienne pour la coopération et le développement international, et seraient investis dans les pays en voie de développement qui soutiennent Israël sur la scène internationale.

Le ministère a indiqué que la décision visait à « corriger la discrimination obsessionnelle contre Israël aux Nations unies et dans ses agences. »

L’Etat hébreu avait déjà annoncé une réduction de six millions de dollars de sa contribution à l’ONU à la suite du vote en décembre par le Conseil de sécurité de la résolution 2334 dénonçant la construction israélienne dans les territoires palestiniens, a ajouté un porte-parole des Affaires étrangères.

Le 15 mars, le secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson, dans une lettre à huit groupes de défense des droits humains, avait indiqué que les États-Unis poursuivront leur « objection forte et de principe à l’égard de l’agenda biaisé du Conseil contre Israël ».

La nouvelle ambassadrice des Etats-Unis aux Nations unies, Nikki Haley, a de son côté promis lundi devant l’AIPAC que le « dénigrement » de l’Etat hébreu aux Nations unies était « terminé ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...