Israël va se plaindre à Varsovie pour les publicités sur l’accord sur la Shoah
Rechercher

Israël va se plaindre à Varsovie pour les publicités sur l’accord sur la Shoah

Des diplomates auraient indiqué à leurs homologues polonais que les publicités reproduisant la déclaration controversée "violeraient" l'accord conclu pour mettre fin à la polémique

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu dépose une couronne lors d'une cérémonie du souvenir lors du 65e anniversaire de la libération du camp d'Auschwitz et en l'honneur des victimes de la Shoah à Auschwitz Birkenau, en Pologne, à l'occasion de la Journée Internationale de la Shoah, le 27 janvier 2010. (Crédit : Avi Ohayon/GPO /Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu dépose une couronne lors d'une cérémonie du souvenir lors du 65e anniversaire de la libération du camp d'Auschwitz et en l'honneur des victimes de la Shoah à Auschwitz Birkenau, en Pologne, à l'occasion de la Journée Internationale de la Shoah, le 27 janvier 2010. (Crédit : Avi Ohayon/GPO /Flash90)

Des responsables israéliens auraient protesté auprès du gouvernement polonais au sujet de la campagne médiatique mondiale de Varsovie pour vanter la déclaration commune israélo-polonaise signée la semaine dernière.

Une ONG liée au gouvernement polonais a fait paraître des publicités pleine page dans des journaux en Israël, aux États-Unis, en Allemagne, en Pologne et ailleurs, avec le texte de la déclaration signée par le Premier ministre Benjamin Netanyahu et son homologue polonais Mateusz Morawiecki le 27 juin, ce qui exonère la Pologne des accusations selon lesquelles les Polonais ont joué un rôle significatif dans la Shoah.

Vendredi, la Dixième chaîne a rapporté que le gouvernement israélien, ébranlé par les critiques, s’est plaint amèrement à Varsovie de la campagne publicitaire des dernières 24 heures.

« La campagne publicitaire de la Pologne constitue une violation de l’esprit des accords conclus entre Israël et la Pologne », ont déclaré vendredi des responsables israéliens, selon la Dixième chaîne d’information.

Israël se serait également plaint à la Pologne d’avoir « utilisé une mesure diplomatique destinée à résoudre une crise entre les deux Etats pour ses relations publiques ».

Une copie de l’accord entre la Pologne et Israël publié dans Yedioth Ahronoth le 5 juillet 2018. 2018. (Joshua Davidovich/Times of Israel)

Après la parution des publicités, le contenu de la déclaration a été fermement condamné par le principal mémorial et musée de la Shoah d’Israël, Yad Vashem, qui a déclaré jeudi qu’il « contient une formulation très problématique qui contredit les connaissances historiques existantes et acceptées dans ce domaine ». Il a également été violemment critiqué par les politiciens de gauche et de droite.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...