Israël en guerre - Jour 193

Rechercher
Analyse

Israël va-t-il lancer une opération en Cisjordanie ? Les médias divergent

La presse israélienne donne des informations contradictoires sur la position de l'establishment de la Défense, alors que des élus de droite réclament une vaste campagne militaire

Emanuel Fabian

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

De la fumée s'échappe de la détonation d'une charge explosive palestinienne sur un véhicule blindé israélien lors d'un raid de l'armée israélienne à Jénine, en Cisjordanie, le 19 juin 2023. (Jaafar ASHTIYEH / AFP)
De la fumée s'échappe de la détonation d'une charge explosive palestinienne sur un véhicule blindé israélien lors d'un raid de l'armée israélienne à Jénine, en Cisjordanie, le 19 juin 2023. (Jaafar ASHTIYEH / AFP)

Suite aux violents combats de lundi dans la ville de Jénine, au nord de la Cisjordanie, plusieurs législateurs et leaders de droite ont renouvelé leurs appels à l’armée pour qu’elle lance une vaste opération dans les villes palestiniennes. La presse israélienne s’est fait l’écho de ces demandes, mais les versions diffèrent considérablement en ce qui concerne la position de l’establishment de la Défense.

Six Palestiniens ont été tués et près de 100 ont été blessés lors des affrontements à Jénine, les plus violents dans la ville depuis une incursion de l’armée israélienne en janvier. Huit soldats de l’armée israélienne ont été blessés au cours des affrontements et suite à l’explosion d’une charge explosive puissante placée en bord de route, à proximité d’un véhicule de l’armée.

L’opération elle-même n’avait rien de très particulier. Les forces de Tsahal sont entrées à la périphérie de la ville vers 4 heures du matin pour arrêter deux Palestiniens recherchés et soupçonnés d’être impliqués dans des activités terroristes. De nombreuses opérations de ce type sont menées à Jénine et dans d’autres villes palestiniennes depuis dix-huit mois. Jénine est connu pour être un bastion du terrorisme palestinien.

Alors que les troupes quittaient la ville, un gros engin explosif a explosé près d’un véhicule blindé de transport de troupes (VBTP) Panther, causant des blessures allant de légères à modérées à sept soldats. Des hommes armés affiliés au groupe terroriste palestinien du Jihad islamique ont ensuite ouvert le feu sur le véhicule en panne tandis que l’armée tentait d’évacuer les soldats de Tsahal blessés vers les hôpitaux. Un huitième soldat a été légèrement blessé lors des affrontements qui ont suivi.

Si depuis quelques mois, il n’est pas inhabituel pour l’armée de se trouver face à de tels engins explosifs en Cisjordanie, l’ampleur des dégâts causés à l’APC et le nombre élevé de blessés israéliens, en revanche, l’étaient. Pour faciliter l’extraction des soldats blessés sous le feu de l’ennemi, un hélicoptère Apache a lancé des missiles sur des zones ouvertes proches du site où la bombe avait été placée en bord de route, afin d’effrayer les hommes armés du Jihad islamique.

L’Apache est rarement utilisé dans ce type d’opération. Ces frappes sont les premières menées en Cisjordanie depuis une vingtaine d’années.

Tsahal a en effet fait usage d’hélicoptères d’attaque en Cisjordanie au début des années 2000, lors de la seconde Intifada, mais uniquement dans des circonstances particulières et non pas de manière systématique.

Des responsables de Tsahal avaient déjà indiqué par le passé que l’armée ne manquerait pas d’utiliser des hélicoptères d’attaque ou des drones armés lors d’opérations en Cisjordanie, si cela s’avérait nécessaire. Suite à l’opération de lundi, les responsables de Tsahal ont souligné que la politique d’utilisation de la puissance de feu aérienne en Cisjordanie se poursuivrait, dans des cas bien spécifiques.

Un hélicoptère d’attaque AH-64 Apache de l’armée de l’air israélienne libère une charge utile lors d’un raid de l’armée israélienne à Jénine, en Cisjordanie occupée, le 19 juin 2023. (Crédit : Jaafar ASHTIYEH / AFP)

Suite à la bataille de Jénine, conjuguée avec une série récente d’attaques par balles dans le nord de la Cisjordanie, dont beaucoup visaient des civils, les législateurs de la coalition et les dirigeants des implantations ont appelé à une campagne militaire de grande envergure dans la région.

Cela fait plusieurs mois que Tsahal prépare une telle opération … comme un bon nombre d’autres opérations militaires. La question est de savoir si elle sera exécutée et la réponse à cette question n’est pas claire, comme en témoignent les informations contradictoires publiées dans les médias à ce sujet.

La Douzième chaîne a rapporté qu’Israël « se rapprochait d’une opération de plus grande envergure contre l’infrastructure terroriste dans la région de Jénine ».

La Treizième chaîne, quant à elle, a rapporté que le ministre de la Défense Yoav Gallant avait déclaré lors de conversations à huis clos – formulation utilisée pour les déclarations officieuses faites aux journalistes – qu’une opération n’était nullement nécessaire pour le moment, mais qu’Israël n’hésiterait pas à la lancer si la situation changeait ». Rendant visite aux troupes blessées mardi, Gallant a averti que « toutes les options sont sur la table ».

La chaîne publique Kan a déclaré qu’à la suite de l’intensification des tirs et de l’explosion d’une bombe en bord de route, « l’establishment de la Défense comprend qu’Israël s’approche d’une opération limitée à Naplouse et à Jénine. »

De la fumée s’échappe de la détonation d’une charge explosive palestinienne sur un véhicule blindé israélien lors d’un raid de l’armée israélienne à Jénine, en Cisjordanie, le 19 juin 2023. (Jaafar ASHTIYEH / AFP)

Les pressions du gouvernement et des dirigeants des implantations pour lancer une opération d’envergure se sont multipliées ces dernières semaines, mais Tsahal y résiste, indique le quotidien Haaretz.

Selon les différentes informations qui circulent, Israël pourrait soit lancer une opération « limitée » dans le nord de la Cisjordanie, soit lancer une opération « plus importante », soit ne pas lancer d’opération du tout.

On ignore l’option pour laquelle l’establishment de la Défense penchera en fin de compte. Mais s’il décide de mener une opération d’envergure contre Jénine ou d’autres régions du nord de la Cisjordanie, cela se saurait instantanément, car toute entrée de l’armée israélienne dans les villes palestiniennes, surtout à grande échelle, est aussitôt rapportée par les médias palestiniens.

Tsahal, pour des raisons évidentes, se garde bien d’annoncer de tels plans à l’avance.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.