Israël en guerre - Jour 195

Rechercher

Israël va encore investir dans l’IA afin d’améliorer les renseignements sur l’Iran

Eyal Zamir a annoncé un plan pluriannuel approfondi et la création d'un organisme chargé de la robotique et de l'IA, alors que Téhéran continue d'enrichir de l'uranium

Lazar Berman est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Le directeur-général du ministère de la Défense, Eyal Zamir, s'exprimant lors de la conférence 2023 de Herzliya, le 22 mai 2023. (Crédit : Gilad Kavalerchik)
Le directeur-général du ministère de la Défense, Eyal Zamir, s'exprimant lors de la conférence 2023 de Herzliya, le 22 mai 2023. (Crédit : Gilad Kavalerchik)

Le directeur-général du ministère de la Défense, Eyal Zamir, a laissé entendre lundi que l’Iran serait au centre de la conception de la force militaire israélienne dans les années à venir, en annonçant le nouveau « plan pluriannuel approfondi » du ministère.

Un plan pluriannuel est le cadre d’orientation de l’armée en matière d’investissement et d’approvisionnement. Il reflète les principales menaces auxquelles Israël s’attend à être confronté dans les années à venir. Selon Zamir, le plan comprendra un investissement particulier dans l’intelligence artificielle (IA), qui a le potentiel d’améliorer considérablement le renseignement et le ciblage d’Israël dans sa lutte contre l’Iran.

« Notre mission est de faire d’Israël une puissance en matière d’intelligence artificielle, à l’instar de notre rôle dans le domaine de la cyber-technologie », a-t-il déclaré lors d’une allocution prononcée à l’occasion de la conférence 2023 de Herzliya. « Israël est une cyber-puissance. »

Dans une référence pas si subtile à l’Iran, Zamir a expliqué que le terme « approfondi » faisait référence à l’éloignement des opérations militaires et de renseignement par rapport aux frontières d’Israël, et il a indiqué que le plan était conçu pour « élargir, élargir et approfondir nos capacités en ce qui concerne ce que nous appelons le troisième cercle ».

Le « troisième cercle » fait référence aux menaces directes les plus éloignées auxquelles Israël est confronté, le premier cercle étant constitué de petits groupes terroristes à l’intérieur et aux frontières d’Israël, comme le Hamas, le deuxième étant constitué de menaces plus importantes, comme l’armée syrienne et le Hezbollah, et le troisième étant constitué de pays qui ne partagent pas de frontière avec Israël, comme l’Iran et l’Irak.

L’accent mis sur le troisième cercle implique un investissement plus important dans l’armée de l’air et dans les services de renseignements.

Des aviateurs examinant une bombe GBU-57 (Massive Ordnance Penetrator) sur la base aérienne de Whiteman dans le Missouri, publiée le 2 mai 2023. (Crédit : US Air Force via AP)

« Certains définissent l’IA comme la prochaine révolution sur le champ de bataille », a déclaré Zamir, expliquant l’importance de cette technologie pour les forces terrestres de Tsahal, qui ont été reléguées au second plan dans les opérations israéliennes au cours des dernières décennies.

« Les technologies de l’IA créeront de nombreuses capacités supplémentaires, avec notamment le fonctionnement de plateformes en groupes et en essaims, ainsi que des systèmes de combat indépendants. Ces technologies s’intégreront au champ de bataille et donneront un avantage à ceux qui sauront les développer et les utiliser de manière opérationnelle, » a-t-il poursuivi.

Le ministère de la Défense est en train de créer une « organisation dédiée à l’IA et à la robotique », a ajouté Zamir, ancien commandant de char. « Ces deux domaines sont liés l’un à l’autre et, ensemble, ils sont essentiels pour résoudre les nouveaux défis qui se présentent à nous. Cette organisation relèvera du DDR&D, l’organe directeur de la recherche et du développement dans le domaine de la défense.

Zamir a également parlé du nouveau système de défense aérienne israélienne contre les roquettes et les missiles. « Le système de défense aérienne à laser ‘Iron Beam’ est développé à un rythme impressionnant et nous allons bientôt procéder à une nouvelle série de tests du système. Après ces tests, nous commencerons progressivement à déployer le premier système sur le terrain afin d’assurer une protection contre les menaces provenant de différentes régions. »

Zamir a également annoncé que le budget de recherche et de développement dans le domaine de la défense atteindrait cette année des niveaux sans précédent et qu’il comprendrait des investissements dans des chaînes de production sûres qui ne dépendent pas de puissances potentiellement hostiles.

« Le ministère de la Défense a investi dans la préservation de la production vitale et stratégique depuis de nombreuses années », a-t-il déclaré. « À l’heure de la course mondiale aux matières premières, nous continuons à travailler pour garantir l’indépendance de nos capacités. »

Les propos de Zamir ont été relayés alors qu’il a été révélé que l’Iran construit actuellement une installation nucléaire si profondément enfouie dans le sol qu’elle est probablement hors de portée d’une arme américaine de dernier recours conçue pour détruire de tels sites.

Le porte-parole de l’OIEA, Behrouz Kamalvandi, au centre, informant les médias lors de la visite du site nucléaire de Fordo près de Qom, au sud de Téhéran, en Iran, le 9 novembre 2019. (Crédit : Organisation iranienne de l’énergie atomique via AP)

L’Iran produisant désormais de l’uranium proche de la qualité militaire après l’effondrement de son accord nucléaire avec les puissances mondiales, cette installation compliquera les efforts de l’Occident visant à empêcher Téhéran de développer potentiellement une bombe atomique, alors que la diplomatie sur son programme nucléaire reste dans l’impasse.

Le président américain Joe Biden et le Premier ministre Benjamin Netanyahu ont déclaré qu’ils ne permettraient pas à l’Iran de fabriquer une arme nucléaire.

Les plans pluriannuels nommés sont utilisés par Tsahal, et non par le ministère de la Défense, et le dernier en date pourrait indiquer que le ministère a l’intention de jouer un rôle plus actif dans la détermination de l’orientation de la conception des forces de l’armée israélienne.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.