Jérusalem bouillonne après que KaDeWe ait retiré les produits des implantations
Rechercher

Jérusalem bouillonne après que KaDeWe ait retiré les produits des implantations

Le Premier ministre appelle Berlin à prendre des mesures contre le «boycott» du grand magasin ; les utilisateurs d'Internet expriment leur colère en ligne

Des clients dans le grand magasin KaDeWe en 2008. (CC BY-SA Kent Wang, Flickr)
Des clients dans le grand magasin KaDeWe en 2008. (CC BY-SA Kent Wang, Flickr)

Les responsables israéliens et des internautes indignés ont deversé leur fureur contre un grand magasin allemand pour sa décision de boycotter les produits des implantations israéliennes qui n’ont pas d’étiquettes spéciales marquant leur origine.

Des utilisateurs de Facebook ont lancé ce week-end une campagne d’humiliation contre KaDeWe (Kaufhaus des Westens), l’accusant d’antisémitisme, et ont torpillé son classement sur le Web.

Le magasin a retiré de ses rayons plusieurs produits israéliens suite à la directive de l’Union européenne interdisant les étiquettes « Fabriqué en Israël » sur les produits fabriqués dans les implantations juives de Cisjordanie , à Jerusalem-Est et sur le plateau du Golan. Les nouvelles lignes directrices demandent que les produits mentionnent le fait qu’ils sont fabriqués au-delà de la Ligne verte.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a critiqué KaDeWe et a appelé le gouvernement allemand à intervenir et à mettre un terme à ce qu’il a qualifié de « boycott absolu. »

« Ce magasin appartenait à des Juifs, les nazis l’ont saisi », a déclaré Netanyahu à l’ouverture de la réunion hebdomadaire du cabinet à Jérusalem.

« D’une manière absurde, ce grand magasin marque maintenant les produits provenant des implantations de Judée-Samarie [Cisjordanie] et du Golan. Cela a commencé avec l’etiquetage de produits, et maintenant on nous a dit qu’ils ont retiré les produits – C’est clairement un boycott. »

« Nous protestons contre cette étape inacceptable – inacceptable d’un point de vue éthique, inconvenant et historiquement incorrect. Nous attendons du gouvernement allemand, qui s’est élevé contre l’étiquetage des produits, de prendre des mesures dans cette affaire grave. »

Plus tôt ce mois-ci le groupe parlementaire de la CDU, le parti de la chancelière allemande Angela Merkel a rejeté l’initiative de l’UE comme « mauvaise », estimant qu’elle serait probablement utilisée à mauvais escient par les ennemis d’Israël et qu’elle ne favorise pas la réconciliation israélo-palestinienne. Mais le gouvernement de Berlin n’a pour l’instant pas annoncé s’il mettra en œuvre ou non les directives de l’Union.

Une source du gouvernement israélien a qualifié de « scandaleuse » la décision de KaDeWe et a exigé que le grand magasin de Berlin prenne des mesures pour corriger les dommages causés par sa décision, a rapporté la radio publique.

La source, qui n’a pas été nommée, a noté qu’une fois que l’étiquetage des produits est mis en place, personne ne sait où cela peut mener, une référence voilée au boycott des magasins juifs allemands qui ont précédé la Shoah.

Les dirigeants israéliens ont fustigé les lignes directrices en matière d’étiquetage, publiées il y a quelques semaines, comme antisémites, bien qu’un fonctionnaire européen ait défendu la décision comme une mesure technique destinée à rationaliser les règles pour les 28 pays de l’Union.

La semaine dernière, l’envoyé de l’UE en Israël Lars Faaborg-Andersen a dit que la comparaison avec l’antisemitisme de la periode de la Seconde Guerre mondiale était injustifiée et déprécie la mémoire de la Shoah.

KaDeWe est apparemment le premier grand magasin à se conformer aux lignes directrices, qui ne sont pas contraignantes.

Sur la page Facebook officielle de KaDeWe des centaines d’utilisateurs ont laissé des commentaires en allemand condamnant la décision de retirer les produits et ont appelé à boycotter le magasin.

La page officielle comprend également une section ‘Avis’ où les utilisateurs peuvent ecrire leurs impressions sur le magasin. Dimanche matin, il y avait environ 2 400 notes avec une seule étoile, avec des commentaires en anglais et en allemand qui font référence à l’ère nazie.
Le magasin avait également encore 6 400 notes avec 5 étoiles.

Beaucoup de ceux qui ont laissé les commentaires semblaient être sous l’impression que KaDeWe avait banni tous les produits israéliens de ses rayons.

Selon la Deuxième chaîne, les mesures prises par la boutique ne concernent que huit vins produits au delà de la Ligne verte.

KaDeWe, créé en 1907 par un homme d’affaires juif, est le plus grand magasin en Europe continentale, servant des dizaines de milliers de clients chaque jour. En 1927, KaDeWe a été acheté par une entreprise commerciale d’une famille juive et a ensuite été boycotté par les nazis, qui ont finalement saisi le magasin en 1933. Le commerce a rouvert après la Seconde Guerre mondiale et appartient actuellement à une société thaïlandaise.

Selon le quotidien israélien Yedioth Ahronoth, un récent propriétaire a été l’homme d’affaires israélien Beny Steinmetz.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...