Israël en guerre - Jour 144

Rechercher

JO-2024: LFI veut que les athlètes israéliens concourent sous bannière neutre

"S'il faut sanctionner les athlètes, puisqu'on l'a fait pour la Russie, faisons le", a déclaré le député d'extrême gauche Manuel Bompard

Manuel Bompard, député français et coordinateur du parti La France Insoumise (LFI), avant une réunion avec le président français au palais de l'Élysée à Paris, le 12 octobre 2023. (Crédit : Ludovic Marin/AFP)
Manuel Bompard, député français et coordinateur du parti La France Insoumise (LFI), avant une réunion avec le président français au palais de l'Élysée à Paris, le 12 octobre 2023. (Crédit : Ludovic Marin/AFP)

Le coordinateur politique de la France insoumise Manuel Bompard a défendu vendredi l’idée que les athlètes israéliens concourent sous bannière neutre aux Jeux olympiques, pour sanctionner « les bombardements de l’armée israélienne contre les populations civiles » au sud de Gaza », qu’il a qualifiés de « nettoyage ethnique ».

« La France doit faire davantage » pour obtenir un cessez-le-feu au Proche-Orient, a déclaré le député sur franceinfo. « S’il faut sanctionner les athlètes, puisqu’on l’a fait pour la Russie, faisons le », a-t-il ajouté, en référence à l’invasion de l’Ukraine par la Russie il y a deux ans.

Il a vivement critiqué le gouvernement de Benyamin Netanyahu qui « a contraint la population civile palestinienne à aller au sud, à la frontière égyptienne », et prévoit aujourd’hui « d’attaquer le sud ». Il s’agit, a-t-il estimé de « pousser la population palestinienne de l’autre côté de la frontière égyptienne ». « C’est une nouvelle étape d’un projet de nettoyage ethnique », a-t-il commenté.

« Et nous, on devrait ne rien dire et accepter ça comme ça ? », s’est-il indigné, rappelant que l’Afrique du Sud avait saisi la Cour internationale de justice. « En matière de droit international, quand il y a des décisions qui sont prises, elles devraient s’imposer à nous », a-t-il insisté.

Les États-Unis, qui jugent « excessive » la riposte d’Israël à Gaza, ont mis en garde contre un « désastre » humanitaire à Rafah, où s’entassent plus d’un million de Palestiniens déplacés.

La guerre a été déclenchée le 7 octobre quand des hommes armés du Hamas infiltrés depuis la bande de Gaza, où le groupe terroriste islamiste palestinien a pris le pouvoir en 2007, ont mené dans le sud d’Israël une attaque qui a entraîné la mort de plus de 1 160 personnes, en majorité des civils, selon un décompte de l’AFP réalisé à partir de données officielles israéliennes.

En représailles, Israël, qui considère le Hamas comme une organisation terroriste, tout comme les Etats-Unis et l’Union européenne, a juré de « détruire » ce groupe et a lancé une large offensive.

Début décembre, le Comité international olympique a annoncé autoriser les sportifs russes à participer sous bannière neutre aux JO-2024 (26 juillet-11 août) à Paris, sous strictes conditions, une décision déplorée par l’Ukraine.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.