Israël en guerre - Jour 258

Rechercher

Jordanie : 3 policiers tués dans un échange de tirs

Les membres des forces de sécurité ont péri lors du démantèlement d'une "cellule terroriste", dont un membre, responsable de la mort d'un officier la semaine dernière, a été tué

La police jordanienne monte la garde lors d'une manifestation contre le plan de paix américain au Moyen-Orient proposé par le président américain Donald Trump, dans le centre d'Amman, en Jordanie, vendredi 31 janvier 2020. (Crédit : AP Photo/Raad Adayleh)
La police jordanienne monte la garde lors d'une manifestation contre le plan de paix américain au Moyen-Orient proposé par le président américain Donald Trump, dans le centre d'Amman, en Jordanie, vendredi 31 janvier 2020. (Crédit : AP Photo/Raad Adayleh)

Trois membres des forces de sécurité jordaniennes ont péri lors du démantèlement d’une « cellule terroriste » dans le sud du royaume, dont un membre, responsable de la mort d’un officier la semaine dernière, a été tué, a annoncé lundi la police jordanienne.

Un haut responsable de la police, le colonel Abdelrazzak Al-Dalabih, avait été tué par balle vendredi lors de manifestations à Maan, à 218 kilomètres au sud d’Amman, contre la hausse des prix du carburant.

Selon la police jordanienne, « trois membres des forces de sécurité ont été tués et cinq autres ont été blessés lundi lors d’une opération visant une cellule terroriste, dont le responsable de la mort du colonel Al-Dalabih ».

Les forces de sécurité ont « encerclé le lieu où se trouvaient les suspects, qui ont ouvert le feu » sur les policiers. Ces derniers ont riposté, a précisé la police dans un communiqué.

L’opération a permis « l’arrestation de neuf personnes, dont quatre frères du terroriste tué », « qui étaient en possession d’armes à feu », a indiqué la police, précisant que l’homme tué était un adepte de l’idéologie des « takfiris », un terme désignant les membres d’organisations jihadistes radicales.

Les autorités jordaniennes avaient annoncé samedi l’arrestation de 44 personnes pour avoir participé à des manifestations contre la hausse des prix du carburant.

Elles avaient accusé des « groupes de vandales et de hors-la-loi » d’avoir mené les émeutes dans le gouvernorat de Maan, où le colonel Al-Dalabih a été tué par balle.

Le roi Abdallah II avait affirmé qu’une réponse ferme serait apportée à « toute personne qui utilise une arme contre l’Etat ».

Les grèves et les manifestations ont débuté il y a une dizaine de jours par un mouvement des chauffeurs de poids lourds, suivis par les chauffeurs de taxi, et ont touché plusieurs provinces du sud du pays.

Les protestataires ont parfois bloqué des routes avec des pneus enflammés et des échauffourées les ont opposés aux forces de sécurité.

Les prix des carburants ont presque doublé en Jordanie par rapport à l’an dernier, en particulier ceux du diesel, généralement utilisé par les camions et les bus, et le kérosène, principal combustible de chauffage.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.