Kahlon inaugure un scanner de fret aux côtés de son homologue palestinien
Rechercher

Kahlon inaugure un scanner de fret aux côtés de son homologue palestinien

Le nouveau dispositif permettra à 200 conteneurs de traverser chaque jour la frontière entre la Jordanie et le territoire palestinien

Le ministre israélien des Finances Moshe Kahlon et le ministre de l'Economie palestinienne Abeer Odeh ont inauguré un nouveau système de scanner au passage d'Allenby, le 30 janvier 2017. (Capture d'écrant Tweeter)
Le ministre israélien des Finances Moshe Kahlon et le ministre de l'Economie palestinienne Abeer Odeh ont inauguré un nouveau système de scanner au passage d'Allenby, le 30 janvier 2017. (Capture d'écrant Tweeter)

Des ministres israéliens et palestiniens se sont rencontrés mardi pour la première fois depuis la reconnaissance par le président américain Donald Trump de Jérusalem comme capitale d’Israël qui a suscité la colère des Palestiniens.

La ministre palestinienne de l’Economie, Abir Odeh, et le ministre israélien des Finances, Moshe Kahlon, ont assisté à l’inauguration d’un nouveau scanner de fret au passage frontalier du pont Allenby, contrôlé par Israël, entre la Jordanie et la Cisjordanie.

C’est la première rencontre à ce niveau entre Israéliens et Palestiniens depuis le 6 décembre, date de la déclaration de Donald Trump sur Jérusalem.

Pour la direction palestinienne, la décision américaine a achevé de discréditer les Etats-Unis comme médiateur dans les efforts de paix.

Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a gelé les contacts avec les responsables américains, cherchant ailleurs des soutiens dans sa quête d’un Etat indépendant.

Le nouveau dispositif inauguré permettra à 200 conteneurs de traverser chaque jour la frontière entre la Jordanie et le territoire palestinien au lieu de 100 actuellement, a indiqué l’administration fiscale israélienne dans un communiqué.

D’autres hauts responsables israéliens et palestiniens étaient présents à la cérémonie, ainsi qu’un représentant jordanien et des diplomates néerlandais, dont le pays a fait don de cet équipement.

« Nous avons décidé de prendre nos responsabilités et de faire avancer un certain nombre de projets communs », a affirmé M. Kahlon dans un communiqué.

« Nous avons de nombreux projets afin de poursuivre notre coopération financière avec l’Autorité (palestinienne) », a-t-il ajouté.

Il a par ailleurs indiqué qu’il rencontrera dimanche le Premier ministre palestinien Rami Hamdallah à Jérusalem dans le cadre de leurs efforts pour faire avancer « un certain nombre de projets communs ».

La dernière rencontre entre les deux hommes qui se voient régulièrement pour évoquer des questions économiques et d’infrastructures remonte au 30 octobre.

M. Hamdallah doit se rendre à Bruxelles pour une réunion d’urgence du comité de liaison ad hoc pour l’assistance aux Palestiniens.

Le Premier ministre palestinien soulèvera notamment la question de la crise financière à laquelle son gouvernement est confronté et va chercher des fonds pour la bande de Gaza, selon un communiqué du gouvernement palestinien.

A la suite des vives tensions américano-palestiniennes, l’administration Trump a annoncé en janvier suspendre le versement de 65 millions de dollars (52 millions d’euros) à l’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens (UNRWA), et de 45 millions de dollars (36 millions d’euros) supplémentaires en aide alimentaire aux Palestiniens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...