La commission Corona passe outre le cabinet et autorise certaines réouvertures
Rechercher

La commission Corona passe outre le cabinet et autorise certaines réouvertures

Quelques heures après l'adoption d'une loi qui neutralisera le pouvoir de la commission de la Knesset sur le coronavirus, celle-ci annule encore des décisions ministérielles

Des gens font du sport dans une salle de gym à Modiin, le 14 juillet 2020. (Yossi Aloni/Flash90)
Des gens font du sport dans une salle de gym à Modiin, le 14 juillet 2020. (Yossi Aloni/Flash90)

La commission de la Knesset sur les coronavirus a poursuivi jeudi sa série de renversements de restrictions imposées par le cabinet, décidant que les salles de sport pourront rouvrir dimanche matin et que les loisirs seront accessibles le week-end.

Les zoos, les téléphériques, les sites touristiques, les espaces d’exposition et les musées pourront tous rester ouverts, ce qui, selon la commission, contribuerait à disperser les gens dans tout le pays et à réduire la foule.

Une décision du cabinet pourrait encore rétablir les restrictions, au moins temporairement.

La cheffe de la commission, la députée Yifat Shasha-Biton, a déclaré qu’elle espérait que les salles de sport resteraient ouvertes et ne seraient pas fermées par un nouveau décret du cabinet, tout en déplorant le manque de données claires sur la question.

Des visiteurs masqués à l’exposition de Jeff Koons au musée d’art de Tel Aviv le 3 juin 2020 (Miriam Alster/FLASH90)

« Cela me dérange vraiment que les données soient vagues et ne puissent être mises sur la table », regrette Yifat Shasha-Bitton. « Le pire à mes yeux est que nous ne pouvons pas nous fier à ce qui existe car cela ne donne pas une image complète ».

La commission reproche au ministère de la Santé de ne pas fournir suffisamment de preuves pour justifier la fermeture de lieux tels que les salles de sport, mais les responsables de la santé affirment que l’origine d’une partie importante des infections n’est pas connue et qu’ils s’appuient donc en partie sur les données mondiales sur les infections pour décider des lieux à haut risque.

En plus des restaurants, qui la semaine dernière étaient limités aux plats à emporter et aux livraisons, les salles de fitness ont été fermées par le cabinet vendredi, à l’exception des installations utilisées par les athlètes professionnels.

Yifat Shasha-Biton, membre de la Knesset, à la commission de l’éducation, de la culture et des sports, le 15 juillet 2019. (Hadas Parush/Flash90)

Mais mardi, la commission coronavirus de la Knesset a annulé cette décision et a décidé que les restaurants pouvaient rouvrir.

Yifat Shasha-Biton, du parti Likud du Premier ministre Benjamin Netanyahu, s’était déjà avérée être une épine dans le pied du gouvernement lorsqu’elle avait annulé un ordre de fermeture des piscines extérieures. Sa commission a également voté pour que les piscines et les plages restent ouvertes le week-end, contrairement à une décision du cabinet de la semaine dernière.

Un confinement plus strict les week-ends devait entrer en vigueur à partir de vendredi, y compris des restrictions de mouvement.

Selon la Treizième chaîne, la commission parlementaire a demandé au cabinet d’examiner la possibilité d’ouvrir des magasins au moins au sein des communautés arabes avant les fêtes de l’Aïd al-Adha prévue la semaine prochaine, réduisant ainsi la congestion dans les centres commerciaux pendant la semaine.

La dernière décision de la commission est intervenue quelques heures après que la Knesset a adopté une loi qui accorde au cabinet des pouvoirs étendus pour imposer des restrictions de grande envergure afin de freiner la pandémie de coronavirus, tout en réduisant le contrôle parlementaire.

Toutefois, Mme Shasha-Biton a déclaré jeudi qu’elle et la commission travailleraient toujours pour superviser la lutte contre la pandémie, même sans pouvoir donner d’ordres.

« N’enterrez pas trop vite la commission. Nous continuerons à nous engager au cœur de la vie des gens pendant la pandémie de coronavirus et nous continuerons à poser les questions difficiles et à superviser le travail du cabinet, même sans pouvoir donner d’ordres », a assuré sa responsable.

La loi dite « Grande loi sur le coronavirus », qui entrera en vigueur le 10 août, réduit le pouvoir de surveillance de la Knesset et neutralise la commission coronavirus.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...