La Cour permet à certains ex-médecins de Hadassah de travailler à Shaare Zedek
Rechercher

La Cour permet à certains ex-médecins de Hadassah de travailler à Shaare Zedek

La Haute cour a estimé, après l’échec de la médiation, que 2 ou 3 médecins du service d’oncopédiatrie pourront être transférés

Audience sur la crise de l'hôpital Hadassah devant la Haute cour de Justice, à Jérusalem, le 4 juillet 2017. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Audience sur la crise de l'hôpital Hadassah devant la Haute cour de Justice, à Jérusalem, le 4 juillet 2017. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

La Haute cour de Justice a estimé mardi que deux à trois des six médecins qui ont démissionné du service d’oncopédiatrie de l’hôpital Hadassah de Jérusalem pouvaient aller travailler à l’hôpital Shaare Zedek de la capitale pour soigner leurs jeunes patients en consultations externes.

La Cour, qui s’est prononcée sur l’endroit où les médecins pourraient travailler après l’échec de la médiation entre médecins, parents des patients, administrateurs et fonctionnaires du ministère a donné à l’Etat, en l’occurrence ici au ministère de la Santé, jusqu’à jeudi 17h00 pour répondre.

Le ministère de la Santé a indiqué mardi dans un communiqué qu’il respectait le jugement de la Cour. Selon le ministère, la Justice a accepté son opposition à l’ouverture d’un nouveau service oncopédiatrique à Shaare Zedek.

« Conformément à la décision de la Haute cour, le ministère de la Santé soumettra sa position à la cour sur la possibilité d’employer deux ou trois médecins dans une clinique existante à Shaare Zedek jusqu’à fin 2017, afin de soigner des enfants déjà en traitement à Hadassah. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...