La facture pourrait être salée si Bennett décide de rester vivre chez lui – TV
Rechercher

La facture pourrait être salée si Bennett décide de rester vivre chez lui – TV

Selon un reportage, les arrangements sécuritaires nécessaires pour protéger l'habitation du Premier ministre à Raanana pourraient coûter 12 à 15 millions de shekels

Un poste de sécurité aux abords de la résidence du Premier ministre Naftali Bennett à Raanana, dans le centre d'Israël, le 30 juin 2021. (Capture d'écran : YouTube)
Un poste de sécurité aux abords de la résidence du Premier ministre Naftali Bennett à Raanana, dans le centre d'Israël, le 30 juin 2021. (Capture d'écran : YouTube)

Une décision prise par le Premier ministre Naftali Bennett de rester vivre à son domicile privé de Raanana en renonçant à s’installer à la résidence officielle du Premier ministre à Jérusalem pourrait coûter aux contribuables entre 12 et 15 millions de shekels, a fait savoir un reportage diffusé mercredi à la télévision israélienne.

Ces coûts, selon la Treizième chaîne, seraient entraînés par la construction de postes de sécurité, la mise en place de barrages routiers, l’installation de caméras et autres infrastructures pour protéger le Premier ministre. Il faudrait également louer des appartements avoisinants pour les responsables de la sécurité.

La chaîne a précisé que les voisins de Bennett, dans cette ville du centre du pays, demandent environ 30 000 shekels de loyer par mois.

Les services de sécurité du Shin Bet et d’autres responsables ont émis les recommandations en termes de sécurité, et non Bennett lui-même, a précisé la chaîne.

Le chef de Yamina Naftali Bennett dans une vidéo diffusée à ses supporters le 19 mars 2021, depuis son domicile de Raanana. (Crédit : Yamina)

« Les départements de sécurité et d’urgence agissent conformément aux instructions données par le Shin Bet et seulement sur la base de considérations opérationnelles et professionnelles. Le département ne commente pas les détails des arrangements sécuritaires », a noté un communiqué du bureau de Bennett en réponse.

Pour le moment, Bennett a expliqué avoir l’intention de rester à son domicile pour permettre à ses enfants de continuer leur scolarité dans leurs écoles et de n’utiliser la résidence officielle que pour les réunions et les visites d’État. Les résidents de Raanana qui habitent à proximité sont irrités par la présence forte des personnels de sécurité et par les manifestations en cours contre Bennett. La police a émis dimanche de nouvelles ordonnances de limitation de ces mouvements de protestation.

La résidence du Premier ministre de la rue Balfour à Jérusalem. (Crédit : Yaakov Saar / GPO)

Bennett doit occuper le poste de Premier ministre pour les deux prochaines années, avant d’être remplacé par le leader de Yesh Atid et le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid, sous les termes d’un accord de rotation.

Le leader d’opposition Benjamin Netanyahu doit encore quitter la résidence du Premier ministre à Jérusalem ; lui et Bennett ont convenu au-début du mois qu’il la quitterait pour le 10 juillet.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...