La famille d’un Israélien retrouvé mort à Berlin laissée dans l’incertitude
Rechercher

La famille d’un Israélien retrouvé mort à Berlin laissée dans l’incertitude

Le père de Yaniv Avraham a critiqué les autorités allemandes qui ont tardé à confirmer sa mort ; une enquête a été ouverte par la police locale sur ce décès survenu dans un hôtel

Yaniv Avraham, 36 ans, retrouvé mort dans sa chambre d'hôtel de Berlin au mois d'avril 2019 (Crédit : Facebook)
Yaniv Avraham, 36 ans, retrouvé mort dans sa chambre d'hôtel de Berlin au mois d'avril 2019 (Crédit : Facebook)

Un Israélien qui avait disparu en Allemagne, la semaine dernière, a été retrouvé dans sa chambre d’hôtel de Berlin peu après sa disparition, a annoncé mardi le ministère des Affaires étrangères.

La police de Berlin a ouvert une enquête sur les circonstances du décès de Yaniv Avraham, âgé de 36 ans, né dans l’implantation de Maale Adumim, en Cisjordanie.

Le ministère des Affaires étrangères et le consul d’Israël à Berlin œuvrent actuellement au rapatriement de la dépouille d’Avraham en Israël, où il sera inhumé.

Les circonstances qui entourent la mort d’Avraham n’ont pas été déterminées et ses parents ont critiqué les autorités allemandes qui ont mis plusieurs jours à leur annoncer le décès de leur fils.

Avraham s’était manifesté pour la dernière fois mercredi dernier, après son atterrissage à Berlin. Il avait dit à ses parents qu’il était bien arrivé en Allemagne et qu’il s’était rendu à son hôtel. Sa famille a déclaré que, selon des données transmises via Google, il se trouvait dans une gare de la ville le matin suivant, aux environs de 6 heures 15. Il avait ensuite disparu sans laisser de traces.

Il devait partir pour Londres dimanche, mais Avraham n’a pas embarqué à bord de son vol. Sa famille a expliqué aux médias israéliens qu’il appelait habituellement une fois par jour lorsqu’il se trouvait à l’étranger.

Après plusieurs jours sans aucune nouvelle de leur fils, la famille d’Avraham est entrée en contact avec des missions diplomatiques israéliennes et les forces de police locales, leur demandant que des recherches soient menées afin de le retrouver. Ses proches ont également fait circuler des portraits d’Avraham sur les réseaux sociaux en Israël et en Allemagne.

Mardi, le ministère des Affaires étrangères a indiqué avoir été informé de la mort du trentenaire. Selon certains médias, la police de Berlin a découvert le corps sans vie d’Avraham dès jeudi, mais a attendu quatre jours avant d’en informer l’ambassade israélienne.

« Nous avons découvert que son corps avait été retrouvé dès jeudi. La famille et le consulat n’ont pas été informés avant aujourd’hui que notre fils bien-aimé se trouvait entre leurs mains », a commenté son père Herzl Avraham auprès du site Walla.

« Nous avons subi une véritable torture pendant toute la fête de Pessah, et nous l’avons cherché sans relâche », a-t-il dit. « Il y a quelque chose qui n’est pas clair dans cette tragédie : on ne nous transmet que des bribes d’informations et nous n’avons eu accès à aucune information officielle. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...