La fondation Soros donne 220 M$ pour la lutte contre le racisme
Rechercher

La fondation Soros donne 220 M$ pour la lutte contre le racisme

George Soros, survivant de la Shoah, a été la cible des conservateurs qui affirment qu'il finance des initiatives déstabilisatrices

Le milliardaire américain George Soros, lors d'un forum économique à Trente, Italie en 2012. (Crédit : Niccolò Caranti/CC BY-SA 3.0/WikiCommons)
Le milliardaire américain George Soros, lors d'un forum économique à Trente, Italie en 2012. (Crédit : Niccolò Caranti/CC BY-SA 3.0/WikiCommons)

JTA — Open Society, l’organisation fondée par le milliardaire philanthrope George Soros, va donner 220 millions de dollars à des groupes pour lutter contre le racisme après les tensions qui ont secoué la société civile concernant les brutalités policières.

Lundi, un communiqué de la fondation a annoncé que 150 millions de dollars seront versés sous forme de bourses sur cinq ans à une série d’organisations dirigées par des noirs pour lutter contre le racisme.

« Ces investissements vont donner la possibilité aux responsables de la communauté noire de réinventer la politique, de mettre un terme aux emprisonnements de masse et de lever les barrières vers des opportunités qui ont été la source d’inégalités pendant trop longtemps », a déclaré Alex Soros, le fils de George Soros et co-président de l’Open Society, dans un communiqué.

Le projet sur cinq ans devrait aider à sensibiliser sur les questions de la justice sociale alors même que les événements de cet été, déclenchés par le meurtre de George Floyd en mai à Minneapolis, ne font plus les gros titres, notait le communiqué.

70 autres millions de dollars iront aux autorités locales pour examiner les politiques d’incarcération, pour embaucher des étudiants dans des stages et des projets de recherche et pour encourager les gens à voter.

George Soros, qui a dit que son expérience en tant que survivant de la Shoah le guide dans son action philanthropique, a été la cible des conservateurs qui affirment qu’il finance des initiatives déstabilisatrices. Certaines des attaques des conservateurs sur Soros ont repris des clichés antisémites.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...