La Jordanie envisage d’interdire Wonder Woman à cause de la star israélienne
Rechercher

La Jordanie envisage d’interdire Wonder Woman à cause de la star israélienne

Le Liban avait initialement blacklisté le film dans lequel l’actrice israélienne Gal Gadot tient le rôle-titre

L'actrice israélienne Gal Gadot incarne Wonder Woman au cinéma. (Crédit : Zack Snyder/Warner Bros)
L'actrice israélienne Gal Gadot incarne Wonder Woman au cinéma. (Crédit : Zack Snyder/Warner Bros)

La Jordanie envisage d’interdire le film Wonder Woman parce que la star Gal Gadot a effectué son service militaire dans l’armée israélienne.

La commission des communications jordanienne étudie actuellement le film pour déterminer s’il convient aux standards du pays et à ses lois, selon le site israélien Ynet.

Cette mesure fait suite à la décision de proscrire le film au Liban, dans le cadre du boycott généralisé anti-Israël. Le Liban est officiellement en guerre avec Israël et interdit tous les produits israéliens.

« Nous rappelons aux Jordaniens leur devoir de boycotter ce film, et nous refusons de nous associer aux crimes des sionistes et d’augmenter leurs profits de ce film. L’audience arabe ne sera pas impliquée dans des projets qui représentent le sionisme et l’armée israélienne », a déclaré l’une des campagnes jordaniennes contre la normalisation avec Israël, selon Ynet.

Israël et la Jordanie ont signé un accord de paix en 1994.

En Algérie, une pétition appelle au boycott du film, qui a déjà été déprogrammé dans un festival de la capitale pour des motifs techniques, selon les organisateurs.

Le film, sorti aux États-Unis vendredi, a déjà généré 103,1 millions de dollars durant le week-end, et 223 millions de dollars au total dans le monde entier.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...