La justice russe tente d’obtenir un mandat d’arrêt pour un rabbin américain
Rechercher

La justice russe tente d’obtenir un mandat d’arrêt pour un rabbin américain

Le mandat d'arrêt souhaité marque une escalade dans un conflit judiciaire entre Moscou et Washington autour d'une collection d'ouvrages juifs ayant appartenu à un dirigeant Habad

Des visiteurs examinent des livres avant la visite de Vladimir Poutine à la bibliothèque de la famille Schneerson de rabbins hassidiques au Musée juif de Moscou, le 13 juin 2013. (Crédit : AP Photo/Alexander Zemlianichenko)
Des visiteurs examinent des livres avant la visite de Vladimir Poutine à la bibliothèque de la famille Schneerson de rabbins hassidiques au Musée juif de Moscou, le 13 juin 2013. (Crédit : AP Photo/Alexander Zemlianichenko)

JTA — Les procureurs russes souhaitent émettre un mandat d’arrêt à l’encontre d’un rabbin américain, faisant ainsi monter d’un cran les tensions entre la Russie et les États-Unis autour d’une collection de textes juifs.

La demande de mandat d’arrêt international concernant le rabbin Shalom Dov-Ber Levine, directeur et conservateur de la Bibliothèque centrale de recherche Habad-Loubavitch, a été rapportée mercredi par le site d’information MK. Il serait recherché pour « non-restitution de propriétés culturelles » à la Russie.

D’après le site, la décision concerne sept manuscrits issus de la bibliothèque Schneerson, une collection historique de 12 000 livres et 50 000 documents du nom du rabbin Joseph I. Schneerson, ancien dirigeant du mouvement Habad hassidique jusqu’à sa mort en 1950.

Les archives d’État russes conservent la collection au musée juif de Moscou. En 2013, un juge américain a ordonné à la Russie de payer 50 000 dollars d’amende par jour pour ne pas avoir respecté le verdict rendu par un tribunal de Washington DC en 2010, lequel exige que tous les textes et ouvrages soient rendus au mouvement basé à New York.

Mais la Russie estime que la collection relève du patrimoine national. En 2014, un tribunal local avait réclamé à la bibliothèque du Congrès américain la restitution de sept précieux textes juifs à Moscou – ainsi que le versement d’une très forte amende pour chaque jour de retard.

D’après le site MK, la demande de mandat d’arrêt international concerne sept livres, que le mouvement Habad a prêtés à la bibliothèque du Congrès en 1991.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...