La mairie de Tel Aviv aux couleurs de l’Égypte en mémoire des victimes du Caire
Rechercher

La mairie de Tel Aviv aux couleurs de l’Égypte en mémoire des victimes du Caire

La municipalité s'est éclairée des couleurs de l'Aigle de Saladin après l'assassinat de 29 chrétiens égyptiens par un terroriste de l'EI. C'est la première fois qu'une telle initiative est entreprise en faveur d'un pays arabe

Le bâtiment de la mairie de Tel Aviv aux couleurs du drapeau égyptien le 28 mai 2017 en signe de solidarité avec des chrétiens coptes assassinés lors d'un attentat terroriste à côté du Caire la veille. (Crédit : Municipalité de Tel Aviv)
Le bâtiment de la mairie de Tel Aviv aux couleurs du drapeau égyptien le 28 mai 2017 en signe de solidarité avec des chrétiens coptes assassinés lors d'un attentat terroriste à côté du Caire la veille. (Crédit : Municipalité de Tel Aviv)

Le bâtiment de la municipalité de Tel Aviv s’est habillé aux couleurs du drapeau égyptien dans la soirée de samedi en signe de solidarité avec ce pays voisin d’Israël, vingt-quatre heures après un attentat à l’arme à feu qui aura fait 29 morts à proximité du Caire.

Le bâtiment s’était paré de couleurs de divers drapeaux suite à d’autres attentats terroristes internationaux – mardi, il avait revêtu celles de l’Union Jack après un attentat à la bombe meurtrier commis à Manchester – mais c’est la première fois qu’un tel hommage est rendu à un pays arabe.

Vingt-neuf personnes ont été tuées dans la matinée de vendredi lorsqu’un bus qui transportait des pèlerins coptes – des chrétiens – a été pris pour cible par les tirs d’hommes armés et masqués dans la province égyptienne de Minya, au sud du Caire. Selon le cabinet égyptien, 13 victimes étaient encore hospitalisées au Caire dans la soirée de samedi.

Le groupe djihadiste de l’état islamique a revendiqué la responsabilité de l’attaque, survenue à la veille du mois sacré du Ramadan chez les musulmans.

Des chrétiens coptes en deuil de leurs proches assassinés durant les funérailles organisées à la cathédrale Abu Garnous dans la ville du nord du pays de Maghagha, en Egypte, le 26 mai 2017 (Crédit : MOHAMED EL-SHAHED/AFP PHOTO)
Des chrétiens coptes en deuil de leurs proches assassinés durant les funérailles organisées à la cathédrale Abu Garnous dans la ville du nord du pays de Maghagha, en Egypte, le 26 mai 2017 (Crédit : MOHAMED EL-SHAHED/AFP PHOTO)

L’attaque a été immédiatement condamnée par Israël.

Israël « condamne fortement l’attentat terroriste douloureux en Egypte et transmet les condoléances du peuple israélien au président [égyptien] [Abdel-Fattah] Sissi et au peuple égyptien », a fait savoir dans la foulée un communiqué du bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

« Il n’y a aucune différence entre le terrorisme qui touche l’Egypte et le terrorisme qui touche les autres pays. Le terrorisme sera frappé plus rapidement si tous les pays travaillent ensemble contre lui », a indiqué le communiqué.

Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a également diffusé un communiqué, comme l’a fait également le groupe terroriste du Hamas qui contrôle la bande de Gaza.

Écrivant sur Twitter samedi soir, le maire de Tel Aviv Run Huldai a expliqué que la décision d’illuminer le bâtiment de la mairie avait pour objectif d’envoyer le message que « ceux qui cherchent la paix ne trouveront pas de repos jusqu’à ce que de tels actes horribles ne prennent fin ».

Les coptes de l’Egypte, la plus grande communauté chrétienne du Moyen-Orient, se plaint de manière répétée de subir des discriminations ainsi que des attaques au sein de la population majoritairement musulmane du pays.

Au cours des dernières décennies, ils ont été les cibles immédiates des extrémistes islamiques. Ils s’étaient rassemblés derrière le général devenu président Abdel-Fattah el-Sissi en 2013 lorsqu’il avait pris la place de son prédécesseur islamiste Mohammed Morsi, issu des Frères musulmans. Les attentats contre des habitations, des entreprises et des églises chrétiennes avaient déferlé en conséquence, en particulier dans le sud du pays qui est le foyer traditionnel des chrétiens égyptiens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...