Israël en guerre - Jour 236

Rechercher
Environ 275 personnes interpellées ce week-end

La Maison Blanche appelle à des manifestations « pacifiques » sur les campus

Les étudiants dénoncent le soutien militaire des Etats-Unis à son allié israélien et réclament à leur université de couper toute relation avec des entreprises en lien avec Israël

Illustration : Le conseiller du Conseil de sécurité nationale de la Maison Blanche, John Kirby, répondant à des questions sur Israël lors d'une conférence de presse, le 25 mars 2024. (Crédit : Jacquelyn Martin/AP Photo)
Illustration : Le conseiller du Conseil de sécurité nationale de la Maison Blanche, John Kirby, répondant à des questions sur Israël lors d'une conférence de presse, le 25 mars 2024. (Crédit : Jacquelyn Martin/AP Photo)

La Maison Blanche a appelé dimanche les manifestations anti-Israël, qui se sont multipliées ces derniers jours dans les universités américaines, à rester « pacifiques », après qu’environ 275 personnes ont été interpellées au cours du week-end, dont une candidate à la présidentielle.

« Nous respectons bien évidemment le droit à des manifestations pacifiques », a déclaré dimanche le porte-parole du Conseil de sécurité nationale, John Kirby, sur ABC.

« Mais nous condamnons entièrement les propos antisémites que nous avons pu entendre ces derniers temps et (…) tous les discours de haine et menaces de violence qui circulent », a-t-il poursuivi.

Parti la semaine dernière de l’université new-yorkaise Columbia, ce nouvel épisode du mouvement de protestation s’est étendu à nombre de campus américains, de la Californie au Massachusetts (nord-est) en passant par le sud des Etats-Unis.

Les étudiants dénoncent le soutien militaire des Etats-Unis à son allié israélien et réclament à leur université de couper toute relation avec des entreprises en lien avec Israël.

Les scènes d’interpellations se succèdent depuis à travers le pay s: des manifestants ayant installé des tentes sur leur campus se font déloger, souvent de façon musclée, par des policiers en tenue anti-émeute, à la demande de la direction des universités.

Au cours du week-end, 100 personnes ont été interpellées sur le campus d’une université à Boston, et leur campement a été démantelé, 80 dans une université du Missouri, 72 sur un campus de l’Arizona et 23 autres à l’université de l’Indiana.

Jill Stein, candidate à la présidence du Parti vert, lors d’une conférence de presse au National Press Club, à Washington, le 23 août 2016. (Crédit : AFP /GETTY IMAGES NORTH AMERICA/WIN MCNAMEE)

Jill Stein, candidate du « Green Party » à l’élection présidentielle de novembre a ainsi été interpellée samedi soir sur le campus de la Washington University à Saint Louis dans le Missouri.

« C’est une question de liberté d’expression… sur un sujet très important », avait-elle déclaré sur CNN peu avant son interpellation. « Et voilà qu’ils envoient la police anti-émeute et créent une émeute », avait-elle dénoncé.

Entre appels à laisser les manifestants exercer leur liberté d’expression, et exhortations à agir contre les propos et actes antisémites rapportés par certains lors de ces rassemblements, les directions d’université tentent un périlleux exercice d’équilibriste.

Le campus principal de l’université de Californie du Sud (USC) a été fermé samedi, après que des groupes pro-palestiniens ont à nouveau installé un campement auparavant évacué, a annoncé l’établissement sur X.

Depuis le début de la guerre en octobre entre Israël et le Hamas, le conflit déchaîne les passions dans des universités renommées aux Etats-Unis, comme Harvard, UPenn (Philadelphie), ou Columbia (New York), où des groupes d’étudiants pro-palestiniens ont été suspendus.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.