Israël en guerre - Jour 282

Rechercher

La marine israélienne reçoit un deuxième navire de débarquement construit aux États-Unis

L'INS Komemiyut - et ses 2 500 tonnes - ont accosté à la base navale de Haïfa après un long voyage, quelques mois après l’arrivée du premier exemplaire

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

La navire de débarquement INS Komemiyut escorté dans les eaux territoriales israéliennes par des navires de la marine, le 16 juin 2024. (Crédit : Armée israélienne)
La navire de débarquement INS Komemiyut escorté dans les eaux territoriales israéliennes par des navires de la marine, le 16 juin 2024. (Crédit : Armée israélienne)

La marine israélienne a reçu dimanche le deuxième des navires de débarquement construits par un chantier naval aux États-Unis. Le bateau est actuellement au mouillage, à la base navale de Haïfa, après un long voyage.

Construit aux États-Unis, l’INS Komemiyut est le deuxième navire de débarquement de la marine avec l’INS Nahshon, reçu début octobre 2023.

Lorsque l’INS Komemiyut est arrivé dans les eaux territoriales israéliennes, il a été escorté par une flottille israélienne dont l’un des navires a symboliquement quitté la formation en hommage aux soldats tués pendant la guerre, a expliqué l’armée.

Tsahal a indiqué que ces deux navires, qui pèsent 2 500 tonnes chacune et mesurent 95 mètres de long pour 20 mètres de large, « seront essentiels à l’adaptation de la marine israélienne au champ de bataille moderne, multi-arènes ».

Ils ont été achetés à l’aide de fonds provenant de l’aide militaire américaine à Israël.

« Au moment-même où les soldats de Tsahal prennent part à des combats intenses dans différentes arènes, la Marine a reçu un navire stratégique pour le pays. En ces moments historiques, nous saluons nos frères d’armes morts en accomplissant leur mission de maintien de la sécurité de l’État d’Israël », a déclaré le chef de la marine, le vice-amiral David Saar Salama, dans un texte publié par l’armée dimanche.

Le vice-amiral David Saar Salama, chef de la marine israélienne, prend la parole lors d’une cérémonie à la base navale d’Atlit, le 10 juillet 2023. (Crédit : Armée israélienne)

« Marins de l’INS Komemiyut, vous avez effectué un périple de milliers de miles nautiques. La fin de ce voyage est le début du votre. Vos actions futures vont avoir pour effet de renforcer la coopération inter-armées, étendre la gamme des opérations militaires et assurer la sécurité de l’État d’Israël », a-t-il ajouté.

La Marine devrait déclarer l’INS Nahshon opérationnel en 2024, sans plus de précisions s’agissant de l’INS Komemiyut.

Chaque navire de débarquement est armé de dizaines de marins de combat, dont un quart de femmes soldats et officiers, a indiqué l’armée israélienne. Elle sera commandée par un officier de la Marine ayant le grade de lieutenant-commandant – l’équivalent d’un major dans les forces terrestres.

La barge de débarquement INS Nahson de la Marine israélienne sur le chantier naval de Pascagoula, dans le Mississippi, le 8 août 2023. (Crédit : Armée israélienne)

Les navires de débarquement sont surtout utilisés pour transporter des troupes et du matériel en mer et les déployer à terre lors d’assauts amphibies.

La Marine israélienne a utilisé ce type de navires depuis sa création en 1948 et ce, jusqu’en 1993, date à laquelle les derniers navires de débarquement, vieillissants, ont été mis hors service. L’armée avait à l’époque estimé ne plus en avoir besoin.

L’acquisition de nouveaux navires de débarquement pour la Marine israélienne a commencé il y a de cela environ quatre ans.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.