Rechercher

La mission d’Ukraine en Israël affirme que la Russie cible les synagogues en Ukraine

L'ambassade a publié des photos représentant des bâtiments juifs apparemment endommagés par les combats ; aucune preuve ne vient confirmer le caractère délibéré des attaques

La synagogue Brodsky à Kiev, en Ukraine. (Crédit : CC BY-SA 3.0 Fedotto/Wikipedia)
La synagogue Brodsky à Kiev, en Ukraine. (Crédit : CC BY-SA 3.0 Fedotto/Wikipedia)

L’ambassade d’Ukraine en Israël a affirmé vendredi que la Russie prend délibérément pour cible les synagogues et les centres juifs en Ukraine.

« Les nazis russes continuent de détruire intentionnellement des synagogues et des lieux emblématiques de la culture juive dans toute l’Ukraine. Que faut-il faire pour que le gouvernement israélien aide enfin l’Ukraine à se défendre ? », a questionné l’ambassade, dans un message publié sur son compte Facebook.

La déclaration est accompagnée de photos représentant des bâtiments juifs apparemment endommagés par les combats. Aucune preuve ne vient confirmer le caractère délibéré des attaques.

L’ambassadeur d’Ukraine en Israël, Yevgen Korniychuk, a à maintes reprises critiqué le refus d’Israël de fournir une aide militaire à l’Ukraine, ne serait-ce que sous forme d’équipements défensifs tels que des casques et des gilets pare-balles.

Israël a fait parvenir une aide humanitaire à l’Ukraine.

Jérusalem souhaite maintenir de bonnes relations avec l’Ukraine mais aussi la Russie, présente militairement en Syrie et à la manœuvre pour négocier le retour de l’Iran dans le cadre d’un accord nucléaire.

Israël estime que sa neutralité est un atout, qui a permis à Bennett de jouer les médiateurs entre Kiev et Moscou.

Pour Korniychuk, il s’agit ni plus ni moins d’une excuse pour ne pas soutenir activement l’Ukraine, en proie à l’invasion russe depuis le 24 février.

Le président russe Vladimir Poutine a déclaré que l’invasion de l’Ukraine avait pour objectif de « dénazifier » le pays voisin, dont le président est juif.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...