La moitié des conducteurs israéliens témoins de violences routières l’an dernier
Rechercher

La moitié des conducteurs israéliens témoins de violences routières l’an dernier

Une étude révèle que la quasi-totalité des conducteurs ont été victimes de violence verbale, de collisions intentionnelles ou de conduite agressive

Illustration : Un conducteur agressif. (SanneBerg, iStock by Getty Images)
Illustration : Un conducteur agressif. (SanneBerg, iStock by Getty Images)

Selon une enquête publiée dimanche, la moitié des conducteurs israéliens ont été témoins de violences routières au cours de l’année écoulée, et la quasi-totalité d’entre eux ont été victimes de violences verbales ou de conduite dangereuse de la part de conducteurs agressifs.

L’étude réalisée pour le compte de l’association à but non lucratif Or Yarok pour la sécurité routière a révélé une recrudescence des agressions physiques ou verbales sur les routes israéliennes et une forte proportion de conduite dangereuse et agressive.

Au cours des derniers mois, l’organisation a déclaré avoir visionné de nombreuses vidéos illustrant l’agressivité sur la route, notamment des gens qui brisent des vitres de voiture, utilisent des armes, conduisent de manière agressive – parfois à contresens – mettant en danger d’autres usagers de la route.

Plus de 48 % et, dans certaines régions, jusqu’à 57 % des conducteurs ont été confrontés à la violence routière au cours de l’année écoulée, selon l’enquête.

עקיפות מסוכנות

רק כדי לחדד את הנקודה, מדובר בנתיב אחד לכל כיוון

Posted by ‎אור ירוק – Or Yarok‎ on Sunday, 1 July 2018

Selon l’étude, plus de 84 % des conducteurs ont été victimes d’agressions verbales sur les routes et plus de 94 % ont été témoins de klaxons agressifs, de voitures roulant pare-chocs contre pare-chocs ou coupant la route aux autres conducteurs au cours de la même période.

« La violence dans la société israélienne a atteint les routes. Le ministre de la Sécurité publique Gilad Erdan a doublé le nombre de policiers de la circulation, mais rien ne peut remplacer la présence physique de la police dans les rues, et il n’y en a toujours pas assez », a déclaré Erez Kita, PDG d’Or Yarok. « Les conducteurs agressifs et violents augmentent les risques d’être impliqués dans un accident, c’est pourquoi nous devons renforcer la police de la circulation avec des véhicules et des policiers supplémentaires ».

אלימות בכביש

שוב סרטון של אלימות בכביש שהגיע אלינו.ע"פ סקר אור ירוק עולה כי אחד מכל שני נהגים ראה לפחות קטטה בכביש בשנה האחרונה

Posted by ‎אור ירוק – Or Yarok‎ on Sunday, 1 July 2018

Kita a déclaré que l’augmentation de la présence policière inciterait les conducteurs en colère à s’abstenir de conduire sauvagement, ce qui met en danger la vie de tous les autres usagers de la route.

Des études internationales ont montré que les conducteurs qui ont des problèmes d’agressivité au volant sont deux fois plus susceptibles d’être impliqués dans un accident que les autres conducteurs, a déclaré Or Yarok, une étude américaine ayant révélé que la colère et la conduite agressive ont joué un rôle dans plus de la moitié des accidents les plus meurtriers du pays.

L’enquête a été menée par l’institut de recherche Maagar Mochot.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...