La NAACP suspend un responsable qui jugeait les « Juifs hassidiques pas amicaux »
Rechercher

La NAACP suspend un responsable qui jugeait les « Juifs hassidiques pas amicaux »

James Harris a également affirmé que la communauté ultra-orthodoxe "draine les fonds des écoles publiques" pour leurs propres institutions

Capture d'écran d'un responsable de la NAACP, James Harris,  (Crédit : YouTube)
Capture d'écran d'un responsable de la NAACP, James Harris, (Crédit : YouTube)

NEW YORK (JTA) — Un responsable de la National Association for the Advancement of Colored People (NAACP) d’une branche du New Jersey a été suspendu de son poste pour six mois après avoir prononcé un discours critiquant les Juifs orthodoxes de Jersey City et de la ville majoritairement juive de Lakewood.

James Harris, président de la commission de l’éducation de la section de Montclair (New Jersey) de l’organisation de défense des droits civiques, a présenté ses excuses pour ses propos.

Harris a prononcé le 30 décembre un discours lors d’une réunion sur l’embourgeoisement, au cours duquel il a qualifié les Juifs hassidiques de désagréables et a blâmé les promoteurs juifs hassidiques d’avoir fait pression sur les propriétaires de maisons des quartiers afro-américains pour qu’ils vendent leurs maisons, ce qui, selon lui, s’est également produit à Brooklyn et à Lakewood.

Selon Harris, les Afro-Américains de Jersey City et de Montclair vivent dans « la crainte d’être remplacés par ces étrangers qui ne sont pas vraiment amicaux ».

« Combien de personnes connaissent les hassidim ? » a-t-il dit. « Les hassidim ne sont généralement pas très amicaux envers les autres. Donc, une certaine tension a commencé à se développer parce que les gens se souviennent de Brooklyn et de Lakewood. Allons-nous être déplacés par ces gens qui ne sont pas si amicaux que ça ? »

Capture d’écran d’un responsable de la NAACP, James Harris, prononçant un discours à Montclair, dans le New Jersey, le 30 décembre 2019. (FCrédit : Facebook via JTA)

Plus tard, il a rejeté l’idée que critiquer Israël ou le peuple juif est nécessairement antisémite. Il n’avait pas mentionné Israël auparavant dans son discours.

« J’ai découvert que les gens sont très, très prompts à qualifier d’antisémite tout ce qui critique Israël ou le peuple juif », a-t-il dit. « Excusez-moi, si les faits sont des faits, cela ne les rend pas nécessairement antisémites. »

Il a également exhorté les gens dans l’auditoire à « aller sur leur téléphone portable et à chercher le mot ‘sémite' ». Qu’est-ce qu’un Sémite ? Cherchez dans le dictionnaire. Vous seriez surpris. »

Harris, qui est également président de l’Association of Black Educators du New Jersey, a affirmé que la communauté juive de Lakewood « contrôle » le rectorat local ainsi que le conseil municipal, et que le rectorat avait drainé les fonds des écoles publiques locales. Il a déclaré que le rectorat avait alloué 15 millions de dollars pour les autobus scolaires pour les écoles privées juives.

« La communauté juive contrôle le rectorat et le Conseil municipal, mais ils dépensent des sommes énormes pour envoyer les enfants à la yeshiva, et ils ont vidé le budget pour les élèves noirs et latinos qui restent dans les écoles publiques », a-t-il dit.

Mardi, le président de la NAACP de Montclair, Al Pelham, a annoncé que Harris était suspendu pour six mois. Dans sa déclaration, Pelham a souligné que la mission du groupe est d’assurer l’égalité des droits et le bien-être de tous.

« Certains des commentaires et le ton général de Harris ce soir-là étaient en contradiction manifeste avec la mission de la NAACP et par conséquent, la branche de Montclair les condamne », a déclaré Pelham, selon le journal Montclair Local. « Il y a beaucoup de travail à faire concernant les nombreux problèmes auxquels font face les écoles publiques de Montclair et l’association ne veut pas que ce triste problème soit une diversion ».

Harris s’est excusé pour ces remarques et a exprimé ses condoléances pour les victimes de la fusillade dans un supermarché casher de Jersey City, qui a eu lieu environ trois semaines avant son discours. Il a déclaré que ses remarques ne représentaient pas la NAACP ni l’Association of Black Educators du New Jersey.

Des juifs orthodoxes de Lakewood, dans le New Jersey. (Crédit : capture d’écran YouTube)

« Je tiens à exprimer mes sincères regrets et à m’excuser pour les remarques que j’ai faites au sujet de la communauté hassidique et du développement de Montclair, NJ », a-t-il déclaré dans un communiqué, selon la branche de Montclair. « Ma déclaration personnelle visait à mettre l’accent sur l’impact de l’embourgeoisement sur les communautés défavorisées de Montclair, NJ. Au lieu de cela, j’ai utilisé un exemple régional de financement de l’immobilier et de l’éducation publique à Lakewood, NJ. Malheureusement, j’ai utilisé des termes et des exemples qui ont été interprétés comme étant antisémites. »

Une femme orthodoxe pousse une poussette à Lakewood (New Jersey) en 2013. La population de la ville orthodoxe en grande partie haredi a explosé au cours des deux dernières décennies, et les familles haredi cherchent à s’installer dans les villes voisines. (Dennis Fraevich/Flickr via JTA)

Au cours du week-end, le maire de Montclair, Robert Jackson, a condamné l’antisémitisme et le racisme, et a annoncé qu’il convoquerait une réunion du clergé et des rabbins afro-américains pour aborder « le nuage incendiaire qui plane actuellement sur notre communauté ».

« Des incidents très graves dans tout le pays, et à Jersey City et Monsey en particulier, nous ont tous choqués et rendus malades », a-t-il déclaré dans un communiqué le 4 janvier. « Cependant, les récents développements ont montré très clairement qu’il y a beaucoup de travail à faire, même dans notre cher Montclair. La haine, le sectarisme, le racisme, l’antisémitisme et l’intolérance n’ont leur place nulle part et particulièrement dans notre communauté et, en tant que communauté, nous travaillerons sans relâche pour nous assurer qu’ils soient abordés de front et qu’ils soient éradiqués ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...