La plateforme GoDaddy interdit le concours « Miss Hitler 2020 » après un tollé
Rechercher

La plateforme GoDaddy interdit le concours « Miss Hitler 2020 » après un tollé

La société d'hébergement a déclaré que le site ‘World Truth Historical Revisionism’ violait les conditions de service en organisant un concours sur le thème nazi

Publicité pour le concours 'Miss Hitler 2020' (Crédit : Anti-Defamation Commission)
Publicité pour le concours 'Miss Hitler 2020' (Crédit : Anti-Defamation Commission)

La société d’hébergement web GoDaddy.com a déclaré jeudi qu’elle avait supprimé le domaine du site organisant le concours « Miss Hitler 2020 », suite aux pressions de l’ONG australienne The Anti-Defamation Commission (ADC), un groupe juif visant à lutter contre l’antisémitisme et le racisme.

Le concours, organisé par le site « World Truth Historical Revisionism », encourageait les femmes à publier des photos sexy sur le thème du nazisme, accompagnées d’un texte expliquant pourquoi elles « aiment et vénèrent le Troisième Reich d’Adolf Hitler ».

« Nous avons suspendu le compte et informé son propriétaire de transférer les domaines en question vers un autre bureau d’enregistrement, car ils ont violé nos conditions de service », a déclaré GoDaddy dans une brève déclaration.

L’ONG a demandé dimanche à la société d’hébergement web GoDaddy.com de fermer le nom de domaine du site qui organise le concours « Miss Hitler 2020 », qualifiant cette compétition « [d’]incitation au meurtre ».

Au cours des deux dernières années, des néo-nazis ont tenté d’organiser le concours, mais des pressions attribuées à Israël ont convaincu le réseau russe VKontakte (également connu sous le nom de VK) de retirer la page.

Publicité pour le concours ‘Miss Hitler 2020’. (Crédit : Anti-Defamation Commission)

Les années précédentes, des femmes ont envoyé des photos d’elles-mêmes saluant les nazis, participant à des rassemblements néo-nazis ou posant avec des symboles hitlériens.

Réagissant à l’annonce de jeudi, l’Anti-Defamation Commission a qualifié la décision de « victoire glorieuse du bien sur le mal », remerciant la société « d’avoir déclaré que les antisémites et les négationnistes ne trouveront jamais refuge auprès de GoDaddy ».

Le groupe a déclaré que « permettre à ce site de rester aurait franchi de nombreuses lignes rouges et envoyé le message que la communauté juive est une cible privilégiée. Avec cette décision, GoDaddy a choisi la moralité plutôt que les profits, et a décidé de se tenir aux côtés des victimes et des survivants ».

« Tous les géants d’Internet doivent faire davantage pour sévir contre la propagande nazie qui glorifie les préjugés meurtriers, et doivent s’attaquer à la fréquence à laquelle ces groupes dangereux sont autorisés à enregistrer leurs domaines », a ajouté le groupe dans une déclaration. « La haine numérique et le terrorisme représentent l’une des menaces les plus graves pour notre démocratie, et le gouvernement doit en faire davantage afin de faire respecter ses propres pratiques en réponse à cette crise qui s’aggrave. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...