Israël en guerre - Jour 145

Rechercher

La police allemande va enquêter sur Roger Waters pour incitation à la haine

L'ex-leader de Pink Floyd a suscité l'indignation en mimant un SS lors d'un concert à Berlin et en projetant le nom d'Anne Frank pour comparer Israël à l'Allemagne nazie

Roger Waters lors d'un concert au United Center de Chicago, le 26 juillet 2022. (Crédit : Rob Grabowski/Invision/AP)
Roger Waters lors d'un concert au United Center de Chicago, le 26 juillet 2022. (Crédit : Rob Grabowski/Invision/AP)

La police allemande a ouvert une enquête criminelle sur Roger Waters pour avoir revêtu ce qui ressemblait à un uniforme SS lors d’un concert à Berlin au début du mois.

La police de Berlin enquête sur l’ex-leader de Pink Floyd pour suspicion d’incitation, a rapporté jeudi le journal britannique Jewish News.

« Le style de vêtements portés est considéré comme susceptible d’approuver, de glorifier ou de justifier la domination violente et arbitraire du régime nazi d’une manière qui porte atteinte à la dignité des victimes et perturbe ainsi la paix publique », a déclaré l’inspecteur en chef de la police, Martin Halweg.

L’Allemagne dispose de lois strictes contre l’incitation à la haine raciale, en réaction au passé nazi du pays.

Waters porte parfois un uniforme ressemblant à celui des SS, avec une longue veste noire, des gants noirs et un brassard rouge, et tire symboliquement un coup de feu dans la foule pendant les spectacles. C’est ce qu’il aurait fait lors d’un concert à Berlin le 17 mai.

Waters, l’un des leaders du mouvement anti-Israël Boycott, désinvestissement et sanctions (BDS), a également suscité l’indignation en projetant le nom d’Anne Frank lors de récents concerts afin d’établir des comparaisons entre Israël et l’Allemagne nazie. De telles comparaisons sont considérées comme antisémites selon la définition de l’antisémitisme de l’IHRA.

À l’occasion de récents concerts, Waters a associé Frank à la journaliste palestinienne d’Al Jazeera, Shireen Abu Akleh, dans des projections lumière. Abu Akleh a été tuée l’année dernière lors d’une opération israélienne en Cisjordanie en 2022.

Waters a également apposé une étoile de David sur le flanc d’un ballon en forme de cochon lors de récents concerts.

Waters a récemment donné des concerts à Berlin et à Munich, et devrait se produire à Francfort dimanche.

La communauté juive de Francfort a organisé une manifestation contre ce spectacle.

Le gouvernement municipal de Francfort et le maire de Munich ont tenté en vain d’empêcher Waters de se produire dans leur ville.

La ville de Francfort avait qualifié Waters « d’un des antisémites les plus connus du monde », en raison des images et critiques d’Israël lors de ses précédents concerts.

Le Conseil représentatif juif du Grand Manchester et de la région a déclaré dans un communiqué que Waters était « synonyme de diffusion d’opinions politiques profondément troublantes qui inquiètent à juste titre la communauté juive, entre autres communautés ».

« Permettre à Waters de se produire risque de nuire à la cohésion de la communauté, risquant une augmentation des crimes haineux visant le peuple juif », a déclaré le conseil mercredi.

Un membre du Parlement britannique, Christian Wakeford, a demandé à l’AO Arena de Manchester d’annuler le spectacle de Waters en raison de ses « ignobles commentaires à l’égard de la communauté juive, ses spectacles étant utilisés pour déshumaniser les Juifs, colporter des théories du complot et promouvoir l’antisémitisme ».

Wakeford, membre du parti du Labor, a déclaré que la présidente de la Chambre des communes britannique, Penny Mordaunt, était au courant du problème et qu’elle en informerait le ministère de l’Intérieur.

Le Board of Deputies of British Jews a déclaré jeudi qu’il était « très préoccupant » que Waters se produise au Royaume-Uni, qualifiant ses concerts de « rassemblements politiques ».

Waters a un long passif d’ignobles commentaires sur la communauté juive, qu’il s’agisse de ses propos sur le « lobby juif » ou de ses commentaires selon lesquels certains Juifs du Royaume-Uni et d’Amérique portent la responsabilité des actions d’Israël », a déclaré le groupe.

Dans un message publié dimanche sur Facebook, alors qu’il se trouvait à Munich, Waters a réitéré sa rhétorique anti-Israël et a de nouveau comparé l’État juif à l’Allemagne nazie.

Citant l’auteur Elie Wiesel, survivant de la Shoah, Waters a déclaré que les Allemands avaient été contraints de « rester silencieux et indifférents » alors qu’Israël commettait des « meurtres institutionnalisés ».

« L’État d’Israël est un régime raciste tyrannique », a déclaré Waters, comparant le traitement des Palestiniens par l’État juif à la Shoah.

Il a accusé le « lobby israélien » d’être à l’origine des tentatives d’annulation de ses spectacles. Les références aux Juifs et aux lobbys juifs exerçant un pouvoir disproportionné sont considérées comme antisémites parce qu’elles évoquent de vieux clichés et des théories du complot selon lesquels les Juifs contrôlent les leviers du pouvoir depuis les coulisses.

« Je suis désolé que vous ayez à vivre, ou du moins à vivre avec, les mensonges dont nous sommes tous nourris par les pouvoirs en place », a-t-il écrit à ses fans.

L’envoyée de l’administration Biden chargée de la lutte contre l’antisémitisme, Deborah Lipstadt, et le Congrès juif européen ont également condamné Waters cette semaine. Lipstadt a qualifié les spectacles de « déformation méprisable de la Shoah ».

Katharina von Schnurbein, responsable de la lutte contre l’antisémitisme au sein de l’Union européenne (UE), s’est déclarée « malade et écœurée » par ces concerts.

« Trop c’est trop. La banalisation de la Shoah est criminalisée dans toute l’Union européenne », a-t-elle déclaré.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.