La police de Toronto renforce ses patrouilles dans les quartiers juifs après des actes antisémites
Rechercher

La police de Toronto renforce ses patrouilles dans les quartiers juifs après des actes antisémites

Des croix gammées sur les portes des appartements, des mezuzot vandalisées : le maire affirme que les Juifs de la ville “ne devraient pas avoir à affronter la haine sur le pas de leur porte”

Note antisémite laissée sur la porte d'un appartement de Toronto, le 19 février 2017. (Crédit : capture d'écran CTV News)
Note antisémite laissée sur la porte d'un appartement de Toronto, le 19 février 2017. (Crédit : capture d'écran CTV News)

La police de Toronto a renforcé ses patrouilles dans les quartiers juifs après une série de messages antisémites visant des membres de la communauté juive de la ville, a annoncé la police mercredi.

Des Post-It jaunes avec des croix gammées dessinées à la main et des insultes antisémites ont été collés sur les portes d’un immeuble de Toronto comptant beaucoup d’habitants juifs.

L’une des notes disait « Pas de Juif », selon la télévision canadienne. Les mezuzot des portes de plusieurs appartements ont été enlevées ou abîmées, notamment une mezuzah qui en remplaçait une qui avait été vandalisée quelques jours avant l’incident, et seulement quelques heures après avoir été posée.

Une mezuzah est un petit boîtier contenant un fin rouleau de parchemin fixé sur l’encadrement d’une porte, qui contient le texte de la prière « Chema Israël ». Les croyants embrassent généralement cet objet à l’entrée et à la sortie d’une pièce ou d’un bâtiment.

« L’antisémitisme n’a pas sa place à Toronto », a déclaré lundi le maire de la ville, John Tory. « Nos habitants juifs ne devraient pas avoir à affronter la haine sur le pas de leur porte. Ces actes, et les personnes qui les commettent, ne représentent ni Toronto, ni ses habitants. »

Pendant une conférence de presse mercredi, le sergent Lawrence Sager de la police de Toronto, a indiqué qu’il pensait que « quiconque est responsable de ce crime sera présenté à la justice. »

Il a appelé la population à aider avec toute information qu’elle pourrait détenir, affirmant que malgré de nombreux conseils, ils n’avaient jusqu’à présent « aucune nouvelle information concernant un individu en particulier. »

Il a annoncé que la police avait augmenté ses patrouilles dans les quartiers juifs en raison de ces actes.

« Nous prenons ce type d’activité criminelle très au sérieux, a-t-il déclaré. Nous savons que ce type de crimes a des répercussions profondes. La police de Toronto jouit d’une relation très, très étroite avec notre communauté juive, et nous les soutiendrons de toutes les manières possibles pour garantir qu’elle se sent en sécurité au sein de sa communauté. »

Les notes et les vandalismes ont été signalés dimanche soir à la police de Toronto. La police considérerait les faits comme des crimes de haine.

Les habitants penseraient que le vandale est quelqu’un qui vit dans l’immeuble. Il n’y a pas de caméras de surveillance dans les couloirs.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...