La police du Hamas réprime violemment une manifestation d’étudiants de Gaza
Rechercher

La police du Hamas réprime violemment une manifestation d’étudiants de Gaza

L’université Al-Azhar a appelé les forces de l’ordre à mettre fin à la manifestation concernant les frais de scolarité ; au moins cinq étudiants palestiniens ont été blessés

Khaled Abu Toameh est le correspondant aux Affaires arabes du Times of Israël

Les étudiants de l’université Al-Azhar à Gaza ont protesté contre les frais de scolarité, le 26 mars 2018 (Capture d'écran : vidéo Facebook)
Les étudiants de l’université Al-Azhar à Gaza ont protesté contre les frais de scolarité, le 26 mars 2018 (Capture d'écran : vidéo Facebook)

Les forces de sécurité du groupe terroriste palestinien du Hamas ont blessé lundi au moins cinq étudiants palestiniens lors d’une manifestation concernant les frais de scolarité à l’université Al-Azhar de la bande de Gaza.

Les fonctionnaires de l’université ont appelé la police quand les étudiants ont organisé un sit-in de protestation. Les étudiants manifestaient contre une décision de l’administration de l’université de les empêcher à passer des examens parce qu’ils n’avaient pas payé leurs frais de scolarité. Des sources palestiniennes ont déclaré que, la semaine dernière, l’administration avait rejeté la demande des étudiants de payer les frais en plusieurs versements.

Au moins cinq étudiants ont déclaré avoir été frappés par les policiers du Hamas.

L’Union des étudiants palestiniens dans la bande de Gaza a condamné l’utilisation d’une « force excessive » par les forces de sécurité du Hamas lors de l’incident de lundi. Le syndicat a accusé les policiers du Hamas d’avoir empêché les ambulances d’entrer sur le campus de l’université afin d’évacuer les étudiants blessés.

Des sources proches du Hamas ont affirmé que la manifestation avait été initiée par des étudiants affiliés au Fatah, la faction de Mahmoud Abbas, dirigeant de l’Autorité palestinienne.

Les tensions entre le Hamas et le Fatah se sont accrues suite à l’échec de la mise en œuvre d’un accord de réconciliation qui devait donner le pouvoir à Gaza à l’AP et à la tentative d’assassinat du Premier ministre Rami Hamdallah dans le nord de la bande de Gaza plus tôt ce mois-ci. Depuis, Abbas a imposé de nouvelles sanctions à Gaza.

اعتصام طلبة "الأزهر" بعد انتهاء اجتماع الأطر الطلابية وإدارة الجامعة

اعتصام طلبة "الأزهر" بعد انتهاء اجتماع الأطر الطلابية وإدارة الجامعة

Posted by ‎وكالة خبر الفلسطينية للصحافة‎ on Monday, 26 March 2018

L’université Al-Azhar, qui a été créée en 1992 en tant qu’institution d’enseignement supérieur indépendante à but non lucratif, compte 14 000 étudiants et plus de 700 membres du personnel à temps plein. Le budget principal de l’université provient des frais de scolarité et des contributions de l’Autorité palestinienne et de certains partis arabes et internationaux.

L’incident de lundi était le deuxième du genre à survenir sur le campus ces derniers jours. Samedi dernier, les policiers du Hamas ont dispersé une autre manifestation étudiante organisée par des partisans du Fatah visant à protester contre le refus de l’administration de leur permettre de passer des examens.

L’administration a accusé les étudiants d’avoir cassé des fenêtres et d’avoir endommagé des biens durant la manifestation.

Dans une autre affaire, le Fatah a accusé le Hamas d’avoir « kidnappé » l’un de ses dirigeants dans la bande de Gaza. Il a expliqué que les agents de sécurité du Hamas avaient « kidnappé » Mahmoud Abu Aridah après avoir fait une descente chez lui, à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza.

La raison pour laquelle Abu Aridah a été arrêté par le Hamas n’était pas connue.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...