La police palestinienne empêche une attaque au couteau à un checkpoint
Rechercher

La police palestinienne empêche une attaque au couteau à un checkpoint

Les forces de sécurité de l’AP auraient trouvé un couteau sur un suspect qui a ensuite avoué avoir prévu d’attaquer des Israéliens

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Les forces de sécurité israéliennes déployées au checkpoint de Gilboa / Jalama, situé au nord de la ville de Jénine, en Cisjordanie, le 24 octobre 2015. (Crédit : Jaafar Ashtiyeh/AFP)
Les forces de sécurité israéliennes déployées au checkpoint de Gilboa / Jalama, situé au nord de la ville de Jénine, en Cisjordanie, le 24 octobre 2015. (Crédit : Jaafar Ashtiyeh/AFP)

Les forces de sécurité palestiniennes ont empêché lundi matin une attaque de couteau en arrêtant un homme qui se dirigeait vers un checkpoint de Cisjordanie avec un couteau, a annoncé le site d’information Ynet.

L’incident a eu lieu au checkpoint Gilboa, dans le nord de la Cisjordanie.

La police palestinienne a appréhendé le suspect alors qu’il s’approchait du point de passage entre la Cisjordanie et Israël. Une fouille a permis de découvrir le couteau, et pendant l’interrogatoire, le suspect a avoué qu’il comptait poignarder des Israéliens, selon l’article.

Vendredi, un groupe d’Israéliens habitant en Cisjordanie, dont trois soldats en permission, avaient été sauvés par le maire d’un village palestinien du nord de la Cisjordanie après être entrés dans la zone et avoir été attaqués par les habitants, avait annoncé l’armée.

Les quatre Israéliens étaient entrés dans le village de Qusra, situé à l’est d’Ariel, vendredi matin. Une fois dans le village, les habitants avaient entouré le groupe et commencé à lui jeter des pierres, selon Tsahal.

En réponse, les Israéliens armés ont tiré en l’air.

Les officiers de la police des frontières montant la garde pendant que les agriculteurs palestiniens utilisent des tracteurs pour travailler la terre dans le village de Qusra en Cisjordanie, avec l'avant-poste Esh Kodesh en arrière-plan, le 19 novembre 2013. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)
Les officiers de la police des frontières montant la garde pendant que les agriculteurs palestiniens utilisent des tracteurs pour travailler la terre dans le village de Qusra en Cisjordanie, avec l’avant-poste Esh Kodesh en arrière-plan, le 19 novembre 2013. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)

Le maire du village, Abdul Azeem al-Wadi, ainsi qu’un militant de l’association Rabbis for Human Rights, sont intervenus pour sauver et arrêter les quatre Israéliens, qui venaient apparemment de l’avant-poste voisin d’Esh Kodesh, pour leur propre sécurité, selon l’association.

Le groupe a ensuite été remis aux forces de sécurité israéliennes, a annoncé l’armée.

En novembre 2016, les forces de sécurité palestiniennes avaient annoncé avoir transmis une information aux forces israéliennes concernant une importante attaque à la bombe suspectée d’être planifiée contre les soldats israéliens dans la région de Hébron.

La bombe, composée d’une charge explosive accrochée à une grande bouteille de gaz, était cachée près du checkpoint de Mishtara, à la lisière de la ville du sud de la Cisjordanie.

La bombe a été trouvée sur le côté du checkpoint, contrôlé par la sécurité palestinienne.

Elle avait été désarmée par des démineurs de la police israélienne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...