La Pologne mettra fin à l’exportation de viande casher et halal en 2025
Rechercher

La Pologne mettra fin à l’exportation de viande casher et halal en 2025

La plupart des abattoirs casher et halal de Pologne produisent de la viande destinée à l'exportation ; l'abattage rituel ne sera autorisé que si la viande est vendue localement

Jaroslaw Kaczynski, leader du parti au pouvoir Droit et Justice (PiS), réagit après les premiers sondages de sortie des urnes lors de la soirée électorale du parti à Varsovie, Pologne, le 13 octobre 2019 (Wojtek RADWANSKI/AFP)
Jaroslaw Kaczynski, leader du parti au pouvoir Droit et Justice (PiS), réagit après les premiers sondages de sortie des urnes lors de la soirée électorale du parti à Varsovie, Pologne, le 13 octobre 2019 (Wojtek RADWANSKI/AFP)

JTA – Le sénat polonais a adopté une loi mettant fin à son industrie d’exportation de viande casher et halal de 1,8 milliard de dollars en 2025. Les communautés religieuses pourront toujours abattre de la viande sans étourdir la bête préalablement, comme l’exigent les lois juive et musulmane, tant que la viande n’est pas destinée à l’exportation.

Le vote de mercredi a approuvé la loi qui a été introduite le mois dernier à la chambre basse du gouvernement et qui devait à l’origine entrer en vigueur en 2022.

La Pologne compte environ 20 000 juifs et presque autant de musulmans. La plupart de ses nombreux abattoirs casher et halal produisent de la viande destinée à l’exportation. Les critiques avancent que tuer des animaux sans les assommer est cruel ; les partisans de cette pratique soutiennent qu’elle est relativement indolore.

Les syndicats polonais d’agriculteurs et de producteurs de viande ont réussi à obtenir le report de la loi en raison de la crise économique provoquée par la pandémie de coronavirus.

Un agneau abattu rituellement est livré à une boucherie halal à La Haye, aux Pays-Bas, le 13 décembre 2011. (AP Photo/Peter Dejong)

Le rabbin Menachem Margolin, président de l’Association juive européenne basée à Bruxelles, qui a fait pression contre la loi polonaise, a fait valoir que la Pologne est un important fournisseur de viande casher pour le reste de l’Europe et au-delà.

Si Margolin a qualifié d’ « encourageant » l’amendement retardant le projet de loi, il a déclaré que son organisation continuera de se battre pour que la loi ne passe pas.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...