La réunion sur la levée du confinement retardée d’un jour ; colère des ministres
Rechercher

La réunion sur la levée du confinement retardée d’un jour ; colère des ministres

Netanyahu demande aux maires de tout le pays de faire respecter les restrictions et les exhorte à ne pas organiser de grandes célébrations lors de la prochaine fête de Simhat Torah

Une personne portant un masque facial traverse le marché Mahane Yehuda de Jérusalem, en grande partie fermé, le 7 octobre 2020. (Yonatan Sindel/Flash90)
Une personne portant un masque facial traverse le marché Mahane Yehuda de Jérusalem, en grande partie fermé, le 7 octobre 2020. (Yonatan Sindel/Flash90)

Une réunion du cabinet du coronavirus pour discuter de l’assouplissement du confinement national mis en place pour freiner les infections rampantes a été reportée d’un jour par rapport à sa date prévue la semaine prochaine, a rapporté le site d’information Ynet mercredi.

L’article cite le bureau du Premier ministre comme ayant déclaré que le but du retard était d’obtenir de meilleures données sur l’infection sur lesquelles le panel de ministres fondera ses décisions.

Au lieu de se réunir lundi, le comité des ministres chargé de définir la politique de lutte contre le virus se réunira mardi.

Un responsable de la Santé aurait déclaré au site web qu’une seule journée ne changerait rien aux informations disponibles pour le cabinet.

Des membres non nommés du cabinet chargé du coronavirus auraient été furieux de cette décision.

« Les retards dans la prise de décision causent des dommages fatals et inutiles à l’économie en général et aux petites entreprises en particulier », a déclaré un ministre de premier plan à Ynet sous couvert d’anonymat.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu dans une vidéo appelant les Israéliens à se soumettre aux règles de confinement du coronavirus, le 4 octobre 2020. (Capture d’écran : Twitter)

Parallèlement, mercredi, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a tenu une vidéoconférence avec quelque 200 maires de tout le pays et leur a demandé de l’aide pour faire respecter le confinement, en particulier pendant la fête de Simhat Torah, ce week-end, et qui est généralement célébrée par des rassemblements de masse incluant des danses.

Il a insisté pour que la fête soit célébrée sans rassemblement ni hakafot traditionnel, ou rondes de danse.

« Votre mobilisation en tant que dirigeants locaux change la donne », a déclaré M. Netanyahu, selon un communiqué du bureau du Premier ministre.

Netanyahu a demandé aux maires d’user de leur influence dans l’application du confinement, en « empêchant les rassemblements et la participation massive aux hakafot de Simhat Torah et aux mariages de masse ».

Le Premier ministre a également déploré que le public ne fasse pas preuve de diligence en ce qui concerne les ordres du ministère de la Santé visant à empêcher la propagation du virus, comme le port de masques faciaux.

« Si j’avais 95 % du public qui dit porter des masques, qui porte vraiment des masques, nous obtiendrions de bien meilleurs résultats », a déclaré M. Netanyahu aux maires, selon la Douzième chaîne.

Le conseiller à la sécurité nationale Meir Ben-Shabbat donne une conférence de presse au sujet du COVID-19, à la résidence du Premier ministre à Jérusalem, le 25 mars 2020. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Le conseiller national à la sécurité, Meir Ben-Shabbat, s’est également entretenu avec les dirigeants des conseils municipaux et a lancé un appel similaire pour prévenir les événements auxquels participent habituellement de nombreuses personnes, a rapporté Ynet.

« Il ne doit pas y avoir de mariage ou de célébration de masse dans la période qui commence juste après les fêtes », a-t-il déclaré. « C’est un réel danger et nous devons en être conscients. »

M. Ben-Shabbat a également déclaré qu’il fallait trouver une solution pour permettre aux fidèles de prier dans des endroits non couverts, ce qui indique que certaines des mesures de bouclage, telles que l’interdiction des offices de prière en intérieur, pourraient se poursuivre en hiver.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...