Israël en guerre - Jour 229

Rechercher

La Russie met en garde Israël contre toute livraison d’armes à l’Ukraine

Benjamin Netanyahu a déclaré que son pays envisageait une aide militaire pour l'Ukraine, tout en se proposant comme médiateur dans le conflit ukrainien

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky, le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le président russe Vladimir Poutine. (Crédit : Montage photos AP)
Le président ukrainien Volodymyr Zelensky, le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le président russe Vladimir Poutine. (Crédit : Montage photos AP)

La Russie a mis en garde Israël mercredi contre d’éventuelles livraisons d’armes à l’Ukraine, après que le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a indiqué « examiner la question ».

« S’agissant des livraisons d’armes (à l’Ukraine), on ne classe pas les pays selon la géographie. Nous disons que tous les pays qui livrent des armes doivent comprendre que nous considèrerons (ces armes) comme des cibles légitimes pour les forces armées russes », a dit la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, au sujet de la possibilité d’approvisionnements israéliens.

Depuis le début de l’offensive russe en Ukraine en février dernier, Israël a cherché à rester neutre dans ce conflit, ne fournissant par exemple pas d’armes à Kiev malgré les demandes répétées du président ukrainien Volodymyr Zelensky.

Israël a par ailleurs fait valoir des liens privilégiés avec Moscou, l’Etat hébreu comptant plus d’un million de citoyens originaires de l’ex-Union soviétique et la Russie disposant de troupes en Syrie, pays voisin d’Israël.

Mercredi, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a cependant déclaré que son pays envisageait une aide militaire pour l’Ukraine, tout en se proposant comme médiateur dans le conflit ukrainien.

« Toute tentative – réalisée ou même non réalisée, mais annoncée – de livrer des armements supplémentaires, nouveaux, ou autres, aboutit et va aboutir à une escalade de cette crise. Tout le monde doit s’en rendre compte », a souligné Mme Zakharova.

Ces derniers jours, plusieurs pays occidentaux ont exprimé leur intention de fournir rapidement des chars lourds à l’Ukraine, à l’instar du Royaume-Uni qui compte fournir des Challenger fin mars et de l’Allemagne qui entend envoyer ses premiers Leopard 2 « fin mars-début avril ».

Mais l’Ukraine réclame également à l’Occident des avions de combat et de l’artillerie lourde.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.