Rechercher
Interview

La star juive de « Love is Blind » ne craint pas les menaces antisémites, au contraire

Alexa Alfia, citoyenne américano-israélienne, a trouvé l'amour et un mari après avoir affiché son identité juive lors de sa participation à l'émission de télé-réalité de Netflix

Brennon Lemieux et Alexa Alfia juste après leur première rencontre dans la saison 3 de "Love Is Blind" (Crédit : Patrick Wymore/Netflix)
Brennon Lemieux et Alexa Alfia juste après leur première rencontre dans la saison 3 de "Love Is Blind" (Crédit : Patrick Wymore/Netflix)

Alexa Alfia n’a pas peur de dire au monde entier qu’elle est juive et fière de l’être.

Dès le premier épisode de la dernière saison de la très populaire émission de rencontres de Netflix Love is Blind, Alfia a dit à un mari potentiel que son identité juive était non négociable.

« C’est une partie intégrale de qui je suis », a-t-elle déclaré. « Je ne suis pas super religieuse, loin de là, mais je suis juive et je suis fière de l’être, et je suis fière d’avoir une famille israélienne et j’aime ça. »

Cette proclamation est rare dans les émissions de télé-réalité américaines grand public – et elle a touché une corde sensible chez de nombreuses téléspectatrices juives, surtout à une époque où l’antisémitisme fait à nouveau la Une des journaux.

« J’ai reçu plus d’éloges que je ne m’y attendais », a déclaré Alfia, 29 ans, au Times of Israel lors d’une récente interview téléphonique depuis son domicile à Dallas. « Et pourtant, cela m’a vraiment brisé le cœur … Tellement de gens m’ont envoyé des messages pour me dire qu’ils faisaient très attention avant d’avouer être juifs ; ils m’ont félicitée pour avoir été si courageuse et franche. »

Avant de participer à l’émission, Alexa Alfia n’avait jamais imaginé que sa déclaration sur son identité juive susciterait autant de réactions, « mais je suis si heureuse de l’avoir fait, et d’avoir été la première à le faire dans une émission comme celle-ci. »

Alexa Alfia et Brennon Lemieux (à droite) discutent des traditions juives avec son père (à gauche) et son grand-père (au centre) dans un épisode de « Love Is Blind » (Crédit : Autorisation/Netflix)

L’honnêteté absolue et l’humour sarcastique d’Alfia, en ont fait la favorite des fans – et [alerte spoiler] lui ont permis de trouver un mari : Brennon Lemieux. Le couple s’est marié pendant le tournage et, 18 mois plus tard, après la diffusion de l’émission sur la plateforme de streaming le mois dernier, ils sont encore heureux ensemble.

« En fait, je suis très reconnaissante que nous ayons eu autant de temps pour consolider notre relation avant que tout ne soit diffusé », a déclaré Alfia. « Évidemment, nous nous sommes mariés très rapidement – donc il nous a fallu apprendre toutes les petites choses. »

« Love is Blind », qui en est à sa troisième saison, pose l’éternelle question : L’amour peut-il transcender l’apparence physique ? Au début de l’émission, des hommes et des femmes se rencontrent pour des rendez-vous de part et d’autre d’un mur dans des « capsules » – où ils peuvent s’entendre mais pas se voir. Les couples qui développent des liens expriment leur amour – et font leur demande – sans jamais se voir.

Après leurs fiançailles, les couples se rencontrent enfin face à face et se disent « je le veux » – ou « je ne le veux pas » – à peine quatre semaines plus tard.

Brennon Lemieux refait sa demande à Alexa Alfia lorsqu’ils se retrouvent face à face dans un épisode de « Love Is Blind » (Crédit : Autorisation/Netflix)

Alfia – une juive israélo-américaine issue d’une famille aisée de Dallas et ayant un penchant pour le shopping en ligne – et Lemieux, avec son accent texan profond et sa famille chrétienne de la classe moyenne, ne semblaient pas vraiment compatibles à première vue.

Et pourtant, ce couple improbable a très vite tissé des liens indéniables. « Dès le troisième jour, j’ai dit que c’était une perte de temps pour moi – et pour eux – que je parle à qui que ce soit d’autre », se souvient-elle. « Nous consacrions vraiment tout notre temps l’un à l’autre. »

En fait, l’une des premières choses sur lesquelles le couple s’est lié dans les « capsules » a été que Lemieux a surpris Alfia en lui disant que l’une de ses recettes préférées était la shakshuka – un plat d’œufs cuits dans une sauce tomate qui est un petit-déjeuner israélien très populaire.

Alfia, qui a grandi à Dallas, possède la citoyenneté israélienne et se rend régulièrement dans l’Etat hébreu. Elle a même fréquenté l’université de Tel Aviv, où elle a obtenu son diplôme en 2016.

« La majorité de la famille de mon père vit là-bas, donc j’y vais tous les étés depuis que je suis née », a-t-elle déclaré.  » Et donc, c’est un endroit qui me tient très, très à cœur, évidemment j’y ai vécu et je l’aime beaucoup « .

Alexa Alfia et Brennon Lemieux rencontrent sa famille dans un épisode de « Love Is Blind » (Crédit : Autorisation/Netflix)

Alfia a déclaré que si elle a reçu beaucoup de soutien et d’éloges pour avoir affiché ouvertement son identité juive, elle a également reçu de nombreux messages antisémites en ligne – et même des menaces de mort.

« Je ne m’y attendais vraiment pas », a-t-elle déclaré, notant que si elle a fait l’objet de commentaires antisémites occasionnels au lycée, « je n’avais pas réalisé l’ampleur de la haine que je recevrais à l’échelle mondiale ».

Mais ces commentaires et ces messages lui ont fait comprendre que « je suis encore plus fière d’être juive quand on m’envoie ce genre de messages. Je vais faire le contraire et je ne vais pas me défiler. »

Je suis en fait encore plus fière d’être juive quand on m’envoie ce genre de messages. Je vais faire le contraire de me défiler.

Dans une scène après la rencontre entre Lemieux et la famille Alfia, le couple discute de la possibilité qu’il se convertisse au judaïsme – ce qui ne s’est finalement pas fait.

« Je ne lui ai jamais demandé de se convertir… Je ne demanderais jamais, jamais, jamais à quelqu’un de faire quelque chose comme ça pour moi », a déclaré Alfia. « S’il voulait se convertir, ‘je voudrais que tu le fasses pour toi’ », se souvient-elle lui avoir dit.

« Mes enfants seront Juifs, parce que je suis Juive, et cela ne signifie pas nécessairement qu’il doive être juif lui aussi – et il était tout à fait d’accord avec cela », a-t-elle ajouté. La célébration des fêtes juives « est une chose très, très importante », a-t-elle ajouté, « et c’est ce que nos enfants connaîtront ».

Dans une scène désormais tristement célèbre, le père d’Alfia, Adam, déroule un jeu de couteaux pour préparer Lemieux, en plaisantant, à une circoncision rituelle, qui fait partie du processus de conversion juif.

« Je n’avais aucune idée de ce qui s’était passé, et quand nous sommes rentrés à la maison, [Brennon] en riait « , se souvient-elle. « Mon père est un homme très drôle, je n’avais aucune idée de ce qui allait se passer, et Brennon a trouvé ça hilarant ».

Adam Alfia montre en plaisantant sa collection de couteaux à Brennon Lemieux lors d’une discussion sur la circoncision dans un épisode de « Love Is Blind » (Crédit : Autorisation/Netflix)

Et si Lemieux a fini par ne pas se convertir, le couple a néanmoins organisé un mariage juif qui a été célébré dans l’émission, une première pour Love is Blind et une rareté dans toute émission de télé-réalité (non israélienne). Sous la supervision d’un rabbin, le couple s’est tenu sous une houppa, ou un dais nuptial, les hommes portaient des kippas et Lemieux a brisé un verre à la fin de la cérémonie.

« Nous ne pouvions pas avoir un mariage juif complet… mais je voulais certaines éléments qui font partie du mariage juif », a-t-elle déclaré. « C’était très amusant, Brennon a passé un très bon moment et sa famille a passé un moment merveilleux ».

Bien que ce soit un peu un choc culturel, ses proches, dit-elle, « ont été très réceptifs. Ils avaient beaucoup de questions à ce sujet. » Bien que la plupart des choses leur soient étrangères, « ils étaient surtout ravis d’en apprendre davantage ».

Un an et demi après leur mariage, dit Alfia, les époux se sont adaptés à la vie de couple ; ils parlent de fonder une famille et de fusionner leurs traditions. Alfia dit qu’ils ont un arbre de Noël chez eux, mais qu’elle ne le considère pas comme un symbole religieux.

Et comme chacun célèbre des fêtes différentes à des moments différents, « en fait, je suis réellement contente que nous ayons des religions différentes, parce que c’est plus facile de diviser les fêtes entre les parents, toutes les fêtes chrétiennes chez ceux de Lemieux, et puis évidemment pour les fêtes juives, nous allons dans ma famille – cela facilite vraiment les choses « .

Une chose qu’Alfia est impatiente de partager avec les nouveaux membres de sa famille est une visite en Israël.

« Sa famille souhaite s’y rendre au cours de l’été 2023 – ils n’y sont jamais allés et cela a toujours fait partie de leur liste de choses à faire avant de mourir, alors nous irons avec eux », a-t-elle déclaré. « Je suis très, très excitée à cette idée – de pouvoir tout leur montrer, Tel Aviv, Jérusalem, la mer Morte, Eilat – ce sera magnifique ».

 

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...