La Syrie promet d’utiliser “tous les moyens nécessaires” pour reprendre le Golan
Rechercher

La Syrie promet d’utiliser “tous les moyens nécessaires” pour reprendre le Golan

Le ministre des Affaires étrangères critique la réunion du cabinet israélien dans l’ancien territoire syrien, une “attaque politique”

Dov Lieber est le correspondant aux Affaires arabes du Times of Israël

Faisal Mekdad, vice-ministre syrien des Affaires étrangères, sur la chaîne de télévision libanaise al-Mayadeen, le 17 avril 2016. (Crédit : capture d'écran)
Faisal Mekdad, vice-ministre syrien des Affaires étrangères, sur la chaîne de télévision libanaise al-Mayadeen, le 17 avril 2016. (Crédit : capture d'écran)

La Syrie a répliqué dimanche contre Israël, quelques heures après que le Premier ministre Benjamin Netanyahu a juré que le plateau du Golan resterait israélien. Le vice-ministre des Affaires étrangères Faisal Mekdad a prévenu que son pays, déchiré par la guerre, reprendrait le plateau du Golan par tous les moyens nécessaires.

Netanyahu avait organisé la première réunion du cabinet sur le plateau du Golan, et utilisé l’occasion pour déclarer que le territoire conquis par Israël pendant la guerre des Six Jours de 1967 ferait toujours partie d’Israël.

Mekdad a déclaré que le « plateau du Golan arabe syrien » est toujours un territoire occupé selon la loi internationale et qu’il serait au final repris aux Israéliens.

« Toutes les options sont sur la table pour reprendre le territoire occupé à Israël », a déclaré Mekdad à la chaîne d’information de Beyrouth al-Mayadeen. « Nous sommes prêts à tout pour ramener le Golan à la patrie syrienne, y compris à utiliser la force militaire. »

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu au téléphone pendant une réunion hebdomadaire du cabinet sur le plateau du Golan, le 17 avril 2016. (Crédit : Moav Vardi)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu au téléphone pendant une réunion hebdomadaire du cabinet sur le plateau du Golan, le 17 avril 2016. (Crédit : Moav Vardi)

Pendant cet entretien sur la télévision panarabe, Mekdad a appelé toute la « nation arabe » à aider à reprendre tous les « territoires occupés » à Israël.

Il a également accusé Israël d’être responsable d’ « attaques terroristes » contre la Syrie et appelé la rencontre du cabinet israélien une « attaque politique ».

Netanyahu a déclaré pendant la réunion du cabinet avoir dit samedi au secrétaire d’Etat américain John Kerry qu’Israël ne s’oppose pas aux négociations pour un accord politique mettant fin à la guerre civile syrienne, mais que la frontière d’Israël avec le pays ne changerait pas.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...