La télévision israélienne diffuse une photo de F-35 volant au-dessus de Beyrouth
Rechercher

La télévision israélienne diffuse une photo de F-35 volant au-dessus de Beyrouth

Hadashot montre l'image d'un chasseur furtif israélien volant au-dessus de la capitale libanaise, après avoir été présenté aux chefs des forces aériennes plus tôt cette semaine

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Une photo d'un avion de combat furtif F-35 israélien survolant la capitale libanaise de Beyrouth, qui aurait fuité aux informations sur la chaîne israélienne Hadashot. (Capture d'écran)
Une photo d'un avion de combat furtif F-35 israélien survolant la capitale libanaise de Beyrouth, qui aurait fuité aux informations sur la chaîne israélienne Hadashot. (Capture d'écran)

Une photo d’un avion de chasse furtif israélien F-35 survolant la capitale libanaise de Beyrouth a été diffusée mercredi soir au journal télévisé de Hadashot, après qu’il y ait apparemment eu une fuite sur la chaîne.

La photo aurait été montrée par le chef des forces aériennes israéliennes Amikam Norkin mardi lors d’une conférence pour les commandants et les commandants adjoints de plus de 20 forces aériennes étrangères, car il a révélé qu’Israël avait utilisé le F-35 de fabrication américaine dans au moins deux missions d’attaque, ce qui en fait le premier pays au monde à utiliser l’avion de façon opérationnelle.

L’armée israélienne a nié avoir fourni l’image à Hadashot et a déclaré qu’il n’avait pas été prévu que la photographie soit montrée en dehors de la conférence.

Plus de 100 personnes ont assisté au discours de Norkin. Une photographie de l’événement, qui a été distribuée par Tsahal, semblait montrer des membres de l’auditoire tenant des téléphones cellulaires. Au moins deux photographes militaires étaient également présents.

Le chef de l’armée de l’air israélienne Amikam Norkin s’adresse à un auditoire de chefs de l’armée de l’air du monde entier lors d’une conférence organisée en l’honneur du 70e anniversaire de l’armée de l’air israélienne, le 22 mai 2018. (Armée israélienne de défense)

La photo, prise à partir d’un second avion, montre le F-35 survolant la côte libanaise en plein jour. Beyrouth et son aéroport international Rafic Hariri sont clairement visibles sur l’image. La date exacte de la prise de vue reste incertaine.

L’expert de l’aviation David Cenciotti a noté sur Twitter qu’au lieu de fonctionner en mode furtif, le F-35 sur la photo semblait voler avec des réflecteurs radar, de petits moyeux qui rendent l’avion beaucoup plus facile à repérer sur un radar.

Cenciotti, qui dirige le blog « Aviationist », a déclaré que l’image n’était pas d’une qualité suffisante pour déterminer avec certitude si ces réflecteurs étaient effectivement utilisés.

Le chasseur furtif F-35 de cinquième génération, dont Israël dispose actuellement d’une flotte de neuf avions, est considéré comme l’un des avions les plus avancés au monde, capable de fonctionner pratiquement sans être détecté par les défenses aériennes.

La décision de révéler à la fois l’image et l’utilisation opérationnelle du F-35, y compris en Syrie, a été perçue par de nombreux analystes de la défense comme une menace subtile pour l’ennemi juré d’Israël, l’Iran, avec lequel il mène une guerre, le plus souvent silencieuse, en Syrie.

Outre le rappel de la supériorité technologique d’Israël à l’Iran, la photographie prise au-dessus de Beyrouth servirait également d’avertissement au principal mandataire de Téhéran, le groupe terroriste du Hezbollah, dont le siège se trouve dans la capitale libanaise.

Un chasseur israélien F-35 en vol lors d’une cérémonie de remise des diplômes pour les soldats qui ont suivi la formation de pilotage de l’armée de l’air, à la base aérienne de Hatzerim dans le désert du Néguev, le 27 décembre 2017. (Flash90)

« Vous savez que nous venons de gagner l’Eurovision avec la chanson ‘Toy’. Eh bien, le F-35 n’est pas un jouet », a déclaré Norkin lors de la conférence, faisant référence aux paroles de la chanson qui a remporté la victoire de Netta Barzilai.

Le chef de l’armée de l’air a fait ses remarques devant des dizaines de commandants ou de commandants adjoints des forces aériennes du monde entier en visite en Israël dans le cadre d’une conférence de trois jours en l’honneur du 70e anniversaire de l’Armée de l’air israélienne (AAI).

Israël a commencé à réceptionner le chasseur furtif F-35 de cinquième génération en provenance des États-Unis en décembre 2016. Les appareils ont été déclarés opérationnels environ un an plus tard.

Le chasseur de cinquième génération a été salué par l’armée israélienne comme un « changement de donne », non seulement pour ses capacités offensives et furtives, mais aussi pour sa capacité à connecter ses systèmes avec d’autres avions et à former un réseau d’échange d’informations.

Les détracteurs, cependant, ont rechigné devant le prix élevé de l’avion : environ 100 millions de dollars pièce. (Le fabricant, Lockheed Martin, indique que le coût devrait diminuer à mesure que d’autres pays achètent le F-35).

Les chasseurs furtifs F-35 sont exploités par l’escadron Golden Eagle de l’armée de l’air, basé sur la base aérienne de Nevatim dans le centre d’Israël.

Israël a accepté d’acheter 50 chasseurs F-35 au total aux États-Unis, qui devraient être livrés par tranches de deux et trois d’ici 2024.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...