Rechercher

La voiture rétractable israélienne va faire ses débuts chez United Hatzalah

City Transformer a signé un accord de 22 millions de dollars pour fournir à l'organisation d'intervention d'urgence des voitures conçues pour se garer et manœuvrer facilement

Ricky Ben-David est journaliste au Times of Israël

Un véhicule City Transformer CT1 aux couleurs et le logo de United Hatzalah. (Crédit : City Transformer)
Un véhicule City Transformer CT1 aux couleurs et le logo de United Hatzalah. (Crédit : City Transformer)

City Transformer, l’entreprise automobile israélienne à l’origine d’une voiture électrique qui peut rétrécir pour se glisser dans les places de stationnement, a annoncé un nouveau partenariat avec l’organisation d’intervention médicale d’urgence United Hatzalah afin de doter la flotte de l’organisation de ses véhicules urbains « rétractables ».

L’accord ferait de United Hatzalah, qui gère un réseau de bénévoles formés avec des ambulances à moto spécialement équipées, un client majeur de City Transformer.

Fondée en 2014, l’entreprise a mis au point la voiture électrique CT-1, un véhicule de 2,49 mètres de long et de 1,4 mètre de large doté d’un mécanisme de rétractabilité breveté qui peut contracter l’empattement jusqu’à seulement un mètre de large pour faciliter le stationnement ou les manœuvres dans la circulation. À l’intérieur, il y a de la place pour un conducteur et un autre adulte, assis en tandem. Le siège passager peut également accueillir deux enfants. L’habitacle ne se rétrécit pas et ne change pas de forme lorsque l’empattement se rétrécit.

Le véhicule peut rouler jusqu’à 45 km/h en mode étroit et jusqu’à 90 km/h en mode large. Sa longueur reste inchangée et il peut parcourir 100 à 150 kilomètres sur une seule charge.

La société espère mettre au point une solution « résistante, confortable et durable » pour les citadins et ceux qui souhaitent renoncer aux inconvénients des voitures de taille normale, en particulier dans les villes densément peuplées.

City Transformer affirme que quatre de ses CT-1 peuvent tenir dans l’espace de stationnement d’un véhicule ordinaire, ce qui résout un problème notable dans les zones urbaines : le stationnement.

Photo d’illustration de la City Transformer. (Autorisation)

L’année dernière, le CT-1 a été retenu dans la liste annuelle 2020 des 100 meilleures inventions du magazine TIME « qui changent notre façon de vivre, de travailler, de jouer et de penser à ce qui est possible. »

Dov Maisel, le vice-président des opérations de United Hatzalah, a déclaré au Times of Israël que l’organisation a suivi de près les développements avec City Transformer au fur et à mesure que la start-up a travaillé sur ses véhicules innovants.

« Nous avons abordé cette question sous deux angles. Premièrement, la sécurité de nos bénévoles et de nos conducteurs. Et deuxièmement, l’aspect innovation. Nous avons inventé la moto ambulance, et on comprend bien pourquoi – elle peut se faufiler facilement dans la circulation, par exemple – mais cela nous limite car tous les bénévoles n’ont pas le permis moto ou ne veulent pas être sur une moto », a déclaré Maisel.

L’option d’une voiture compacte, qui peut également se faufiler plus facilement dans le trafic et n’a pas besoin de beaucoup d’espace de stationnement, chose rare dans les grandes villes comme Tel Aviv et Jérusalem, « nous amène à l’étape suivante », a-t-il ajouté.

Maisel a déclaré que l’un des aspects les plus importants de l’accord était le format des véhicules de la flotte en co-partage. Selon l’accord, un total de 1 000 unités City Transformer CT-1 seront déployées dans différentes villes d’Israël et permettront au réseau de bénévoles de United Hatzalah de localiser rapidement l’une des voitures et de l’utiliser pour répondre aux urgences médicales dans leur voisinage.

« Les volontaires peuvent ainsi se déplacer plus rapidement… Il leur suffit de localiser une voiture City Transformer et de partir. »

City Transformer affirme que quatre de ses CT-1 peuvent tenir dans l’espace de stationnement d’un véhicule ordinaire. (Capture d’écran/City Transformer)

La localisation, le déverrouillage et l’utilisation du véhicule se feront par le biais de l’application sur l’appareil du bénévole, et l’adresse de l’urgence sera pré-enregistrée dans le logiciel de navigation du véhicule, qui sera relié au centre de répartition, a expliqué Maisel.

United Hatzalah répond à environ 2 000 appels par jour dans tout le pays, selon l’organisation.

Les médecins et les forces de sécurité sur le site d’une fusillade le long de l’autoroute à l’extérieur de l’implantation de Dolev, dans le centre de la Cisjordanie, le 6 février 2020. (Crédit : Hatzalah United)

L’accord avec City Transformer est estimé à 22 millions de dollars, selon l’annonce.

Maisel a déclaré que l’accord de cinq ans se déroulera par étapes, à partir de l’année prochaine, avec plusieurs essais en cours de route.

City Transformer a déclaré en janvier qu’elle espérait obtenir la certification européenne pour la CT-1 d’ici la fin de l’année et que les premiers exemplaires de la voiture à taille variable seraient sur les routes israéliennes en 2022-2023. Israël suit les normes de certification européennes pour les véhicules et la CT-1 cherche à être qualifiée de quadricycle, « une catégorie qui facilite l’entrée rapide de l’entreprise sur le marché européen », avait alors déclaré le PDG de l’entreprise, Asaf Formoza, dans un communiqué.

« Des milliards de personnes vivant et travaillant en ville se verront offrir une nouvelle alternative de mobilité efficace et écologique : une alternative qui combine les avantages de la sécurité et du confort de la conduite d’une voiture, avec les avantages du stationnement, de la manœuvre et des économies de l’utilisation d’une moto », a déclaré Formoza. « Ceci, sans les inconvénients existants de la voiture et de la moto ».

Un véhicule City Transformer CT1. (Crédit : City Transformer).

Les premiers véhicules produits seront fabriqués par l’entreprise allemande Roding Automobile. La plupart des futures productions seront également réalisées par un tiers.

« Lorsqu’elles seront commercialisées, nous serons les premiers clients à recevoir les voitures », a déclaré Maisel.

Les voitures City Transformer sont disponibles en blanc, gris, bleu et rouge, au prix de 12 500 euros en pré-commande.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...