L’Agence juive annule un dîner avec Netanyahu après sa décision sur le mur Occidental
Rechercher

L’Agence juive annule un dîner avec Netanyahu après sa décision sur le mur Occidental

Le conseil d’administration chamboule son programme pour se concentrer sur la décision du gouvernement de geler l’espace de prière égalitaire au lieu saint juif

Séance de dédicaces pour Natan Sharansky lors d'un évènement du Times of Israël à Jérusalem, le 7 mai 2017. (Crédit : Luke Tress/Times of Israël)
Séance de dédicaces pour Natan Sharansky lors d'un évènement du Times of Israël à Jérusalem, le 7 mai 2017. (Crédit : Luke Tress/Times of Israël)

Le conseil d’administration de l’Agence juive pour Israël a annoncé lundi avoir annulé un dîner le soir même avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu suite à la décision adoptée dimanche par le gouvernement, qui a gelé un projet de mise en place d’un espace de prière pluraliste au mur Occidental.

L’Agence, dont le conseil d’administration se réunit actuellement à Jérusalem, a déclaré dans un communiqué qu’elle annulait tout son programme afin de se concentrer uniquement sur ce sujet.

« Suite à la décision d’hier [dimanche] du gouvernement d’Israël, le conseil d’administration de l’Agence juive pour Israël modifie tout son programme des deux jours restants de réunion à Jérusalem, afin de traiter les conséquences de ces décisions », a déclaré l’agence dans un communiqué laconique.

« Le dîner prévu avec la participation du Premier ministre a été annulé », a-t-elle ajouté.

Le bureau du Premier ministre n’avait pas réagi dans l’immédiat à cette décision.

L'association des Femmes du Mur dans la section féminine du mur Occidental, le 25 juin 2017. (Crédit : Michal Fattal/autorisation des Femmes du Mur)
L’association des Femmes du Mur dans la section féminine du mur Occidental, le 25 juin 2017. (Crédit : Michal Fattal/autorisation des Femmes du Mur)

La cérémonie marquant l’ouverture des réunions du conseil d’administration à la Knesset, qui devait avoir lieu lundi, a elle aussi été annulée, a indiqué la Knesset.

Dimanche, le gouvernement a suspendu un projet qu’il avait adopté en janvier 2016 pour mettre en place un espace de prière pluraliste au mur Occidental, après des appels des alliés ultra-orthodoxes de la coalition de Netanyahu à annuler cet accord.

La décision a été immédiatement condamnée par les organisations juives libérales du monde entier et par l’Agence juive, dont le président, Natan Sharansky, a été intimement impliqué dans la négociation de l’accord.

Lundi, à la radio publique israélienne, Salai Meridor, ancien président de l’Agence juive et ancien ambassadeur aux Etats-Unis, a déclaré que la décision du gouvernement était « irritante et triste ».

« Le mur Occidental appartient à tous les Juifs. C’est une gifle pour la communauté juive mondiale », a-t-il dit, soulignant ce qu’il a appelé un mépris total pour les droits des autres Juifs, en particulier des Juifs américains, qui apportent une contribution importante à la sécurité et au bien-être d’Israël.

David Harris, directeur exécutif de l'AJC. (Crédit : Olivier Fitoussi/AJC)
David Harris, directeur exécutif de l’AJC. (Crédit : Olivier Fitoussi/AJC)

L’American Jewish Committee (AJC) a également fustigé la décision du cabinet, affirmant qu’elle affaiblirait les relations entre la communauté juive américaine et Israël.

« Le Kotel appartient à tous les Juifs du monde entier, pas à une partie auto-désignée, a déclaré David Harris, directeur exécutif de l’AJC. Cette décision est un revers pour l’unité juive et les relations essentielles entre Israël et les Juifs américains, les deux plus grands centres de la vie juive au monde. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...