Rechercher

Lapid : la réforme judiciaire va détruire la « structure constitutionnelle » d’Israël

L'opposition s'engage à lutter contre les propositions législatives du gouvernement, qui réduiraient considérablement l'autorité des juges

Montage photo du chef de l’opposition Benjamin Netanyahu, à droite, et du ministre des Affaires étrangères de l’époque Yair Lapid dirigeant la réunion de leur parti respectif, le Likud et Yesh Atid, à la Knesset, le 8 novembre 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
Montage photo du chef de l’opposition Benjamin Netanyahu, à droite, et du ministre des Affaires étrangères de l’époque Yair Lapid dirigeant la réunion de leur parti respectif, le Likud et Yesh Atid, à la Knesset, le 8 novembre 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Le chef de l’opposition, Yair Lapid, a mis en garde mercredi contre la destruction de la structure gouvernementale d’Israël après que le nouveau ministre de la Justice, Yariv Levin, a présenté un projet de réforme du système judiciaire du pays.

Les législateurs de la coalition ont quant à eux salué l’annonce de Levin, affirmant que les réformes étaient nécessaires pour restaurer la confiance du public dans les tribunaux et créer une relation plus équilibrée entre les trois branches du gouvernement.

Les changements exposés par Levin lors d’une conférence de presse à la Knesset limiteraient fortement l’autorité de la Haute Cour de justice, donneraient au gouvernement le contrôle de la commission de sélection des juges et limiteraient considérablement l’autorité des conseillers juridiques du gouvernement. Levin est membre du Likud, le parti du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Les critiques avertissent que les mesures prévues supprimeront le rôle du système judiciaire en tant que contrôle du pouvoir de la majorité au pouvoir. Les partisans affirment que les décisions de justice annulant les lois ou les décisions du gouvernement vont à l’encontre de la volonté des électeurs israéliens.

« Ce que Yariv Levin a présenté aujourd’hui n’est pas une réforme juridique, c’est une menace. Ils menacent de détruire l’ensemble de la structure constitutionnelle de l’État d’Israël », a déclaré Lapid.

« Je l’annonce maintenant – le jour où nous reviendrons au pouvoir, tous ces changements seront annulés », a-t-il déclaré. « Les juges ne seront pas choisis par des politiciens corrompus qui veulent qu’ils ferment leurs dossiers. Nous lutterons de toutes nos forces contre cette folie. »

Le ministre de la Justice Yariv Levin lors d’une conférence de presse à la Knesset, le parlement israélien de Jérusalem, le 4 janvier 2023. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

« Mais même si cette loi passe, ce n’est pas la fin. Nous continuerons à nous battre, nous reviendrons, nous annulerons tout », a déclaré Lapid.

Levin a annoncé ces propositions à la veille d’une audience de la Haute Cour sur les requêtes demandant l’annulation de la nomination du leader du Shas Aryeh Deri comme ministre de l’Intérieur et de la Santé en raison de sa récente condamnation pour fraude fiscale. La coalition a annoncé son intention d’entraver le pouvoir de la Cour de passer outre le gouvernement,

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.