Rechercher

Lapid : « Notre mission est de rétablir la confiance dans notre démocratie »

"La force d'Israël est son pouvoir d'unité", a déclaré le Premier ministre lors d'une cérémonie officielle ; Gantz a envoyé un avertissement direct au Liban

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le Premier ministre, Yair Lapid, assistant à une cérémonie de remise de diplômes aux officiers de Tsahal à Bahad 1, l'école des officiers de Tsahal dans le sud d'Israël. (Crédit : GPO/Amos Ben Gershom)
Le Premier ministre, Yair Lapid, assistant à une cérémonie de remise de diplômes aux officiers de Tsahal à Bahad 1, l'école des officiers de Tsahal dans le sud d'Israël. (Crédit : GPO/Amos Ben Gershom)

Dans son premier discours en tant que Premier ministre lors d’une cérémonie officielle, Yair Lapid a déclaré jeudi qu’Israël était « plus fort, plus sophistiqué et plus costaud » que ses ennemis, mais que le pays devait travailler à « rétablir la confiance » dans les institutions de l’État.

« Israël est plus fort que tous ses ennemis, et nous n’hésiterons pas à utiliser la force pour maintenir la paix de nos citoyens », a déclaré Lapid aux nouveaux soldats de Tsahal lors de leur cérémonie de remise de diplômes sur une base d’entraînement dans le sud. « Nos ennemis doivent savoir que nous sommes toujours plus forts, plus sophistiqués et plus résistants qu’eux. »

« Et nos ennemis doivent encore savoir une chose : nous leur tiendrons tête, ensemble », a-t-il ajouté. « La société israélienne est plus forte que n’importe quel conflit. La force d’Israël est son pouvoir d’unité. »

Lapid a poursuivi : « Notre mission en tant que société est de rétablir la confiance : la confiance dans notre démocratie, la confiance dans notre armée, dans la police, dans les tribunaux et, surtout, notre confiance mutuelle. »

Le Premier ministre a déclaré que pour que les « ennemis d’Israël sachent qu’il ne vaut mieux pas nous chercher… l’élite de la jeunesse israélienne, les plus déterminés d’Israël », doivent s’engager au sein de Tsahal. « Aujourd’hui, je vous regarde : cette condition est remplie. »

S’exprimant après Lapid, le ministre de la Défense, Benny Gantz, a été plus précis dans la description des ennemis auxquels Israël est confronté, pointant spécifiquement le mandataire de l’Iran au Liban, le groupe terroriste du Hezbollah.

Le Premier ministre, Yair Lapid s’adressant aux nouveaux soldats de Tsahal lors d’une cérémonie de remise des diplômes à Bahad 1, l’école des officiers de Tsahal dans le sud d’Israël. (Crédit : GPO/Amos Ben Gershom)

Gantz a envoyé un avertissement direct au Liban, suite aux récentes tentatives du Hezbollah de lancer des drones sur un champ de gaz offshore.

« Au cours de la semaine dernière, il y a eu des tentatives du Hezbollah de lancer des drones près de la plate-forme gazière de Karish, qui ont été déjouées », a déclaré Gantz.

« L’État d’Israël sait bien protéger ses biens, et le Hezbollah doit comprendre que la mission qu’il mène pour le compte de l’Iran pourrait devenir une mission mortelle qui portera avant tout atteinte aux intérêts des citoyens libanais », a-t-il ajouté.

« C’est l’État libanais qui est responsable de l’arrêt de l’agression iranienne à partir de son territoire menée par le Hezbollah », a-t-il dit.

« À l’ère du je et du je, votre mission est de diriger le ‘nous' », a déclaré Gantz aux nouveaux soldats. « Vous devrez porter le drapeau de l’État, qui est avant tout la priorité de l’État d’Israël. Vous devez placer l’importante mission pour laquelle vous êtes tous ici aujourd’hui – la sécurité d’Israël et sa résilience – avant vos intérêts personnels. »

Le ministre de la Défense, Benny Gantz, s’adressant aux nouveaux soldats de Tsahal lors d’une cérémonie de remise des diplômes à Bahad 1, l’école des officiers de Tsahal dans le sud d’Israël. (Crédit : Ariel Hermoni/Ministère de la Défense)

Samedi, Tsahal a déclaré avoir intercepté avec succès trois drones envoyés par le Hezbollah qui se dirigeaient vers le champ gazier de Karish, au large de la côte méditerranéenne d’Israël.

L’un des drones a été intercepté par un avion de combat de type F-16, et les deux autres par des missiles Barak 8 lancés depuis la Corvette Saar 5 INS Eilat, un navire de guerre, ont précisé des sources militaires israéliennes.

L’incident a conduit le Premier ministre intérimaire libanais Najib Mikati à critiquer publiquement le groupe terroriste pour avoir envoyé trois drones vers une installation gazière israélienne, affirmant qu’il s’agissait d’une action inutilement risquée.

Les tensions se sont accrues autour du site de Karish, ces dernières semaines, après l’arrivée d’une plateforme chargée de lancer les opérations d’extraction de gaz dans cette réserve offshore – une arrivée condamnée par le Liban, qui affirme être propriétaire d’une partie de ce champ. Selon Israël, Karish se trouve dans sa zone économique exclusive reconnue par les Nations unies.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...