Rechercher

Lapid ordonne le transfert de l’ambassade d’Ukraine de Kiev à Lviv

Les responsables du ministère des Affaires étrangères se préparent à une éventuelle évacuation terrestre des 150 000 à 200 000 Juifs du pays

Un soldat des forces militaires ukrainiennes vérifie son arme dans une tranchée sur la ligne de front avec les séparatistes soutenus par la Russie, près du village de Zolote, dans la région orientale de Lougansk, le 21 janvier 2022 (Crédit : Anatolii STEPANOV / AFP).
Un soldat des forces militaires ukrainiennes vérifie son arme dans une tranchée sur la ligne de front avec les séparatistes soutenus par la Russie, près du village de Zolote, dans la région orientale de Lougansk, le 21 janvier 2022 (Crédit : Anatolii STEPANOV / AFP).

Israël a annoncé lundi sa décision de déplacer son ambassade en Ukraine de Kiev à Lviv, dans l’ouest du pays, après une multiplication de signes précurseurs d’une invasion russe de l’Ukraine, selon les Occidentaux.

« Le ministre des Affaires étrangères Yaïr Lapid a informé le personnel de l’ambassade d’Israël à Kiev de déménager dans les bureaux consulaires ouverts dans la ville de Lviv dans l’ouest de l’Ukraine », indique le ministère israélien des Affaires étrangères dans un communiqué.

Selon la même source, cette décision permettrait de poursuivre l’aide apportée aux citoyens israéliens désireux de quitter la pays.

Lapid et le personnel du ministère à Jérusalem ont eu des discussions détaillées sur la logistique du transfert, a déclaré un porte-parole du ministère après une évaluation de la situation.

Par ailleurs, l’Agence juive pour Israël a annoncé lundi qu’elle déplaçait également ses émissaires de Kiev à Lviv.

Plus tôt ce mois, Israël avait décidé d’évacuer les familles des diplomates et du personnel de son ambassade.

Les diplomates israéliens en Ukraine se sont efforcés de convaincre les 15 000 Israéliens présents dans le pays avant les tensions de partir, mais seuls 3 100 d’entre eux l’ont fait.

Ils se préparent également à l’éventualité dramatique d’une évacuation terrestre des Juifs du pays, dont le nombre est estimé entre 150 000 et 200 000.

Dimanche, des diplomates israéliens en poste dans les pays limitrophes de l’Ukraine – Hongrie, Pologne, Slovaquie, Roumanie et Moldavie – ont visité des postes frontières et rencontré les responsables des stations pour discuter d’une éventuelle évacuation terrestre des Israéliens et des Juifs ukrainiens en cas d’invasion de la Russie.

Des marines russes prennent leur position lors des exercices militaires Russie-Biélorussie Union Courage-2022 sur le terrain d’entraînement d’Obuz-Lesnovsky en Biélorussie, le 19 février 2022. (Crédit : Service de presse du ministère russe de la Défense via AP)

Israël opère sur la base de deux hypothèses fondamentales : les Israéliens qui voulaient partir sur les 40 vols des 10 derniers jours l’ont déjà fait, et le ciel de l’Ukraine sera fermé en cas d’invasion russe.

Cette décision intervient au moment où, selon les Etats-Unis, 150 000 soldats russes sont postés aux frontières ukrainiennes, les Occidentaux accusant la Russie de chercher un prétexte à une intervention.

Lundi soir, le Kremlin a indiqué que Vladimir Poutine allait reconnaître l’indépendance des territoires séparatistes prorusses de Donetsk et de Lougansk dans l’est de l’Ukraine.

Une telle reconnaissance marquerait la fin du processus de paix et la Russie prendrait officiellement sous son aile les régions concernées, dont elle est déjà, de fait, le parrain militaire et financier.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...