Rechercher

Le Ministère des Affaires étrangères réitère son appel aux Israéliens en Ukraine

"Le déclenchement de la guerre sera rapide et sévère", prédit le ministère ; les avertissements occidentaux au sujet d'un invasion russe imminente se multiplient

Un soldat ukrainien regarde un trou formé par un obus tiré par les séparatistes pro-russes dans le village de Novoluhanske, dans la région de Luhansk, en Ukraine, le 19 février 2022. (Crédit : AP Photo/Oleksandr Ratushniak)
Un soldat ukrainien regarde un trou formé par un obus tiré par les séparatistes pro-russes dans le village de Novoluhanske, dans la région de Luhansk, en Ukraine, le 19 février 2022. (Crédit : AP Photo/Oleksandr Ratushniak)

Le ministère des Affaires étrangères a lancé samedi un nouvel appel aux Israéliens en Ukraine pour qu’ils quittent immédiatement le pays, alors que les avertissements occidentaux au sujet d’une invasion russe imminente se multiplient.

Le ministère a fait cet appel après une évaluation de la situation et à la suite de contacts du directeur général Alon Ushpiz avec des responsables à la Conférence de Munich sur la Sécurité.

Une déclaration du ministère des Affaires étrangères a également fait état des « événements survenus dans l’est de l’Ukraine », faisant apparemment référence à l’intensification des affrontements entre les forces ukrainiennes et les séparatistes soutenus par la Russie.

« Le déclenchement [de la guerre] sera rapide et sévère », prédit le communiqué.

Le ministère a déclaré que l’ambassadeur israélien Michael Brodsky reste à Kiev pour aider les Israéliens qui désirent partir. La section consulaire de l’ambassade sera ouverte dimanche « pour fournir des documents de voyage aux citoyens qui en ont besoin ».

L’ambassadeur d’Israël en Ukraine Michael Brodsky. (Crédit : ambassade d’Israël en Ukraine)

Le ministère des Affaires étrangères a également déclaré que « dans le but de protéger la vie des émissaires de l’État d’Israël en Ukraine, tout en assistant les citoyens israéliens », il étudiait de près les décisions de déplacement des ambassades de Kiev à Lvov, prises par les États-Unis et la Grande-Bretagne.

Le ministère des Affaires étrangères a émis un avertissement pour l’Ukraine le week-end dernier et a exhorté les Israéliens dans le pays à partir immédiatement, un appel répété tout au long de la semaine par des responsables israéliens. Ces appels ont reçu une réponse mitigée.

Dans une interview avec le Times of Israël mardi à son bureau de Kiev, Brodsky a déclaré que les Israéliens devraient immédiatement quitter l’Ukraine et ne pas compter sur des vols de secours, si la guerre éclate.

Le récent appel du ministère des Affaires étrangères a été lancé alors que l’Allemagne et la France ont exhorté leurs citoyens à quitter l’Ukraine, et que des affrontements meurtriers ont éclaté entre les forces ukrainiennes et les séparatistes soutenus par la Russie; d’autre part la Russie a réalisé une démonstration de force en réalisant des tests de mise à feu de missiles pouvant être équipés d’ogives nucléaires.

Les compagnies aériennes Lufthansa et Austrian Airlines ont déclaré qu’elles arrêteront dès lundi les vols vers Kiev et Odessa jusqu’à fin février, mais maintiendront les vols vers l’ouest de l’Ukraine.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...