Rechercher

Des dizaines d’immigrants ukrainiens arrivent en Israël

Alors que plane la menace de l’invasion russe, Pnina Tamano-Shata assure aux Juifs ukrainiens qu’Israël "leur est ouvert aussi bien en temps normal qu'en situation d’urgence"

Des immigrants ukrainiens arrivent à l'aéroport international Ben Gurion, le 20 février 2022. (Autorisation)
Des immigrants ukrainiens arrivent à l'aéroport international Ben Gurion, le 20 février 2022. (Autorisation)

Des dizaines de nouveaux immigrants ukrainiens sont arrivés en Israël dimanche alors que les tensions à la frontière entre l’Ukraine et la Russie s’intensifiaient.

Le ministère de l’Aliyah et de l’Immigration a déclaré que 75 immigrants sont arrivés sur le vol initial et 22 autres devaient atterrir en Israël plus tard dans la journée.

« Notre message aux Juifs d’Ukraine est très clair : Israël sera toujours leur maison ; nos portes leur sont ouvertes en temps normal ainsi qu’en cas d’urgence », a déclaré la ministre de l’Intégration des immigrants, Pnina Tamano-Shata.

« Aujourd’hui, nous sommes heureux d’accueillir des dizaines d’immigrants d’Ukraine, et nous sommes prêts à en accueillir des milliers d’autres, nous vous attendons à bras ouverts », a-t-elle ajouté.

Des immigrants ukrainiens arrivent à l’aéroport international Ben Gurion, le 20 février 2022. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

Jana Kovlenko, qui est arrivée de Kiev avec son mari, Evgeni, et leur fille, a raconté qu’à « l’heure actuelle, c’est effrayant en Ukraine. Tout le monde ne parle que de guerre. Jusqu’au dernier moment, nous craignions que le vol soit annulé en raison de la situation ».

Gidi Schmerling, de la Fraternité internationale des Chrétiens et des Juifs, qui a aidé à organiser les arrivées, a déclaré que les immigrants étaient angoissés dans les heures qui ont précédé le vol.

« Quand l’avion a décollé, il y a eu des applaudissements » a dit Schmerling, à la radio de l’armée israélienne .

Il a dit que les nouveaux arrivants avaient déjà prévu depuis un certain temps d’immigrer, et que la crise actuelle n’a pas été leur motivation première.

Un soldat ukrainien regarde un trou formé par un obus tiré par les séparatistes pro-russes dans le village de Novoluhanske, dans la région de Luhansk, en Ukraine, le 19 février 2022. (Crédit : AP Photo/Oleksandr Ratushniak)

L’Ukraine compte environ 43 300 personnes qui s’identifient comme Juifs et environ 200 000 personnes admissibles à immigrer en Israël en vertu de la Loi du retour pour les Juifs et leurs proches, selon une étude démographique réalisée en 2020 sur la communauté juive européenne.

Dimanche, des diplomates israéliens en exercice dans les pays limitrophes de l’Ukraine ont visité les postes frontaliers et rencontré leurs responsables afin d’envisager une potentielle évacuation des Israéliens et des Juifs ukrainiens si la Russie envahissait l’Ukraine.

Comme l’a annoncé le ministère des Affaires étrangères, la section consulaire d’Israël à Kiev a exceptionnellement ouvert ses portes dimanche, pour fournir des services consulaires aux Israéliens qui désirent quitter le pays. Très peu de personnes se sont présentées, ce que le ministère a interprété comme étant la démonstration que ceux qui cherchaient à partir l’avaient déjà fait.

Dans une interview accordée au Times of Israël la semaine dernière à son bureau de Kiev, l’ambassadeur Michael Brodsky avait déclaré que les Israéliens devraient immédiatement quitter l’Ukraine et ne pas compter sur des vols de secours en cas de guerre.

L’ambassadeur d’Israël en Ukraine Michael Brodsky. (Crédit : ambassade d’Israël en Ukraine)

Samedi, le ministère des Affaires étrangères avait lancé un nouvel appel aux Israéliens en Ukraine pour qu’ils quittent immédiatement le pays, alors que les avertissements occidentaux au sujet d’une invasion russe imminente se multipliaient.

JTA a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...