L’armée crée un comité autour de la présence militaire d’Israël au Sud-Liban
Rechercher

L’armée crée un comité autour de la présence militaire d’Israël au Sud-Liban

Le panel examinera s'il convient d'accorder une reconnaissance officielle à la campagne d'Israël dans le pays pendant 18 ans et, si oui, comment la nommer

Des véhicules de l'armée israélienne sur le pont d'Awali lors du retrait du Liban, le 16 février 1985. (Crédit :  Yossi Zamir/Flash90)
Des véhicules de l'armée israélienne sur le pont d'Awali lors du retrait du Liban, le 16 février 1985. (Crédit : Yossi Zamir/Flash90)

Le chef d’état-major de l’armée israélienne, Aviv Kohavi, a nommé un comité chargé d’examiner la possibilité de créer une médaille de campagne pour les Israéliens ayant combattu au Sud-Liban dans les années qui ont suivi la guerre de 1982, a annoncé l’armée mardi.

Alors que Tsahal a créé une médaille de campagne pour ceux qui ont pris part à la première guerre du Liban, il n’y a actuellement aucune décoration pour ceux qui ont servi au Sud-Liban de la fin de 1982 jusqu’au retrait d’Israël en mai 2000.

Selon un communiqué de l’armée, le comité sera dirigé par le lieutenant général (rés.) Shaul Mofaz, qui a été chef d’état-major de 1998 à 2002 et a supervisé les dernières années de l’armée au Sud-Liban. Le comité sera également composé d’un certain nombre d’autres officiers supérieurs en service actif et de réserve.

« Si la commission estime qu’il est juste d’accorder une médaille de campagne, elle examinera également les questions suivantes : donner un nom à la campagne, la période de qualification pour recevoir la médaille et les autres critères d’éligibilité », indique le communiqué.

Le comité devrait soumettre une recommandation à Kohavi et au ministre de la Défense Benny Gantz dans les prochains mois.

La décision de former le comité intervient un mois et demi après qu’Israël a marqué le vingtième anniversaire du retrait des dernières troupes de Tsahal du Sud-Liban.

On estime que 675 soldats ont été tués pendant l’occupation du Sud-Liban par Israël. Cette période a été couverte dans le récent documentaire télévisé « War with No Name« , en clin d’œil justement à l’absence de reconnaissance officielle de la présence israélienne au Sud-Liban pendant 18 ans.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...