L’armée déploie sa défense aérienne dans le sud face à la menace du Yémen
Rechercher

L’armée déploie sa défense aérienne dans le sud face à la menace du Yémen

Des batteries Dôme de Fer et Patriot ont été vues dans la région d'Eilat ces derniers jours, alors que l'Iran pourrait chercher à se venger de la mort de Soleimani et Fakhrizadeh

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Une batterie anti-missile Patriot pendant l'exercice international Blue Flag en novembre 2017, à la base militaire d'Ovda. (Crédit : Judah Ari Gross/Times of Israel)
Une batterie anti-missile Patriot pendant l'exercice international Blue Flag en novembre 2017, à la base militaire d'Ovda. (Crédit : Judah Ari Gross/Times of Israel)

L’armée israélienne a déployé ces derniers jours des batteries de défense aérienne autour de la ville méridionale d’Eilat, face aux craintes d’une attaque de la part de la milice houthie soutenue par l’Iran au Yémen.

Cette décision survient peu après le premier anniversaire de l’élimination par les États-Unis de Qassem Soleimani, chef influent de la force Al-Quds du Corps des gardiens de la Révolution islamique, lors d’une frappe aérienne en Irak, et un mois et demi après celle de Mohsen Fakhrizadeh, chef du programme nucléaire de l’armée iranienne, qui aurait été tué prétendument par Israël.

L’Iran a indiqué prévoir de se venger de ces deux opérations très médiatisées. L’armée israélienne a estimé que ces représailles seraient probablement commises par un mandataire de l’Iran, potentiellement les Houthis, groupe yéménite qui a mené plusieurs attaques contre l’Arabie saoudite, autre rival de Téhéran dans la région.

Le mois dernier, le porte-parole de l’armée israélienne, Hidai Zilberman, a déclaré à un média saoudien qu’Israël disposait d’informations selon lesquelles l’Iran développait des dispositifs aériens sans pilote et des « missiles intelligents » en Irak et au Yémen, et que ces armes pourraient avoir la capacité de frapper Israël.

Face à cette menace, des batteries de défense antimissile Dôme de Fer et Patriot ont été déployées ces derniers jours dans le sud d’Israël, à Eilat. Le Dôme de fer est généralement utilisé contre les roquettes et les obus de mortier, mais peut également intercepter des petits drones et des missiles de croisière. Le système Patriot est principalement utilisé pour se défendre contre les missiles balistiques et les aéronefs plus gros, comme les avions de combat et les aéronefs sans équipage.

Ces dernières semaines, l’armée israélienne aurait fait naviguer un sous-marin dans la région, notamment dans le canal de Suez et dans la mer Rouge. En raison de la faible profondeur du canal, les sous-marins ne peuvent le traverser qu’en étant qu’en partie immergés, les rendant facilement repérables. En tant que tel, ce genre d’opération est généralement considéré comme une démonstration de force dirigée vers l’Iran.

Dans son interview du mois dernier, Zilberman avait déclaré qu’Israël suivait les mouvements iraniens dans la région et que les sous-marins israéliens « naviguaient partout ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...