Israël en guerre - Jour 251

Rechercher

L’armée diffuse les images d’un tunnel de Khan Younès où des otages seraient restés

Certains captifs détenus dans le souterrain ont été libérés, d'autres emmenés ailleurs ; les soldats ont notamment retrouvé les dessins d'une ex-otage âgée de 5 ans

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

A gauche, les dessins faits par une petite otage de cinq ans qui ont été retrouvés à Gaza, dans un tunnel situé à Khan Younès, dans le sud de la bande. A droite, un espace où les otages étaient conservés en détention dans le souterrain, des images diffusées par l'armée israélienne le 20 janvier 2024. (Crédit : Armée israélienne)
A gauche, les dessins faits par une petite otage de cinq ans qui ont été retrouvés à Gaza, dans un tunnel situé à Khan Younès, dans le sud de la bande. A droite, un espace où les otages étaient conservés en détention dans le souterrain, des images diffusées par l'armée israélienne le 20 janvier 2024. (Crédit : Armée israélienne)

L’armée israélienne a diffusé dimanche des images montrant l’intérieur d’un tunnel dans le sud de la bande de Gaza, à Khan Younès, où des otages israéliens ont été détenus par le Hamas.

Tsahal a fait savoir que le tunnel mesurait approximativement 830 mètres de longueur et qu’il avait été creusé à environ 20 mètres sous la surface du sol.

Il est agrémenté d’un espace central ainsi que de cinq cellules fermées.

Selon les soldats, les troupes ont affronté un certain nombre d’hommes armés à l’entrée du souterrain – mais il n’y avait plus d’otage à l’intérieur.

L’entrée du tunnel a été localisée à l’intérieur de l’habitation d’un terroriste du Hamas.

La nuit dernière, les militaires ont révélé qu’ils avaient récemment trouvé ce tunnel où les otages étaient retenus en captivité « dans des conditions dures et inhumaines ». Parmi les objets découverts dans ce souterrain, les dessins d’Emilia Aloni, cinq ans, qui avait été relâchée au mois de novembre au cours d’une trêve d’une semaine.

Au cours d’une conférence de presse, le porte-parole de l’armée israélienne, le contre-amiral Daniel Hagari, a indiqué que les soldats avaient trouvé le tunnel « sur la base de renseignements précis ».

Les terroristes auxquels les militaires se sont heurtés ont été tués, a-t-il ajouté. « Le tunnel était piégé à l’aide d’explosifs, avec des portes blindées installées pour protéger les terroristes et pour empêcher notre avancée dans la recherche des otages », a commenté Hagari.

« Après avoir marché environ un kilomètre dans le tunnel et à une profondeur d’environ 20 mètres sous le sol, les soldats ont découvert un espace central où, sur la base des témoignage des otages rapatriés de Gaza, nous avons pu comprendre qu’ils avaient passé la majorité de leur captivité », a-t-il poursuivi.

Certains captifs ayant été conservés en détention dans le tunnel ont déjà été libérés, a-t-il continué, évoquant les dessins de la petite Emilia Aloni.

Hagari a expliqué qu’en avançant encore dans le tunnel, les troupes avaient trouvé des cellules de détention étroites avec, dans chacune, un matelas et des toilettes.

L’intérieur d’un tunnel à Khan Younès, dans le sud de Gaza, où le Hamas aurait détenu les otages, une image diffusée le 20 janvier 2024. (Crédit : Armée israélienne )

« Selon les témoignages qui nous ont été rapportés, une vingtaine d’otages a été maintenue en captivité dans ce tunnel à des moments différents et dans des conditions dures, sans lumière, avec un air étouffant et peu riche en oxygène et une humidité terrible qui rend la respiration difficile », a-t-il déclaré.

« Certains d’entre eux ont été relâchés il y a environ cinquante jours et certains autres sont encore détenus à Gaza et pourraient être actuellement dans des conditions de détention beaucoup plus dures, et notamment des personnes très âgées qui ont besoin de médicaments et qui ont besoin d’aide », a dit Hagari.

L’armée a expliqué qu’alors que les soldats avançaient dans le tunnel, ils ont rencontré plusieurs hommes armés du Hamas qui ont été tués lors d’un échange de tirs.

Tsahal a indiqué que les otages qui se trouvaient dans le souterrain ont été probablement déplacés par le groupe terroriste à l’arrivée des troupes.

Citant des évaluations faites par les services de renseignement, l’armée a indiqué que le Hamas avait investi des millions de dollars dans la construction du tunnel.

L’intérieur d’un tunnel à Khan Younès, dans le sud de Gaza, où le Hamas aurait détenu les otages, une image diffusée le 20 janvier 2024. (Crédit : Armée israélienne )

Le souterrain a été montré vendredi aux journalistes étrangers, avant d’être détruit, « pour « montrer au monde des preuves qui ne sauraient être oubliées. Le Hamas a commis et il commet encore des crimes contre l’Humanité, en conservant en détention des innocents, des enfants, des femmes, des hommes, des malades, des personnes très âgées et il les détient dans des conditions dures et inhumaines », a répété le porte-parole.

Il a noté que l’armée israélienne « remue ciel et terre » pour rapatrier les otages.

« Nos activités opérationnelles combinent les technologies, des unités spéciales, des moyens spéciaux et des renseignements – des renseignements que nous recherchons en permanence et que nous affinons constamment », a-t-il affirmé.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.